POP UP BUZZ

Dire qu'elle fut remarquée lors de la dernière nuit des Molières, c'est un doux euphémisme et donc, pour le plaisir, voici donc le passage très remarqué et très réussi de Blanche Gardin [qui sera à l'Européen à la rentrée 2018] ...

POP UP FAVDELACROIX-MUSEE-DU-LOUVRE_3822766943949824846C'est l'expo star du moment et c'est au Louvre que cela se passe : l'exposition Delacroix est l'incontournable de la saison. Le musée du Louvre et le Metropolitan Museum of Art s’associent pour organiser une exposition dédiée  à Eugène Delacroix. Réunissant 180 oeuvres, cette rétrospective relève un défi resté inédit depuis  l’exposition parisienne qui commémorait en 1963 le centenaire de la mort de l’artiste. Malgré sa célébrité, il reste encore beaucoup à comprendre sur la carrière de Delacroix. L’exposition propose une vision synthétique renouvelée, s’interrogeant sur ce qui a pu inspirer et diriger l’action  prolifique de l’artiste, et déclinée en trois grandes périodes.

La première partie traite de la décennie 1822-1832 placée sous le signe de la conquête et de l’exploration des pouvoirs expressifs du médium pictural ; la seconde partie cherche à évaluer l’impact de la peinture de grand décor mural (activité centrale après 1832) sur sa peinture de chevalet où  s’observe une attraction simultanée pour le monumental, le pathétique et le décoratif ; enfin, la  dernière partie s’attache aux dernières années, les plus difficiles à appréhender, caractérisées par une ouverture au paysage et par un nouveau rôle créateur accordé à la mémoire.

Faut-il aller voir ? Difficile de dire non tant l'exposition est bien conçue, on découvre inévitablement des oeuvres méconnues et l'on retrouve les incontournables de Delacroix tout en prenant le temps d'apprécier la monumentalité de certaines pièces qui permettent de redécouvrir certains détails et quelques astuces comme autant de clins d'yeux qu'Eugène Delacroix a laissé. Au gré d'une progression temporelle, on apprécie aussi l'évolution du trait de pinceau, on retrouve quelques obsessions et on verse finalement dans les bases de l'impressionnisme frémissant qu'il inspira indubitablement. A coup sûr, c'est l'exposition qu'il faut aller voir, deux bonnes heures seront nécessires pour braver la foule et se repaître de la richesse des collections exposées. 

Du 29 mars au 23 juillet 2018 dans le hall Napoléon. Billet unique (collections permanentes et expositions) : 15€ sur place, 17€ en ligne avec accès garanti en 30 minutes. Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9 h à 18 h. Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu’à 21h45.

POP UP TELEOCS se positionne de plus en plus comme la rivale de NEFLIX et la chaîne du Groupe Orange a dégainé cette semaine plusieurs pépites. "Succession" et "Nu" [dont on a déjà parlé ici] ont commencé leur diffusion et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est prometteur malgré quelques facilités inhérentes à des pilotes parfois trop ambitieux ou inaboutis.

Si "Succession" sent bon le Dynastie qui s'inspire de la famille Murdoch, "Nu" la joue "28 jours plus tard" mais en version 8 ans et surtout dans un univers franco-français malicieux qui, pour éviter la recrudescence du terrorisme, oblige tout le monde à vivre nu ... toute pudeur ayant été banie puisque la sécurité totalitaire s'est imposée.

 

POP UP BIENTÔTPour 2019, l'homme arraignée revient et "The spectacular Spier Man" a dévoilé ses premières images ...

POP UP NIOUZES- HBO a bien commandé un préquel à sa série star "Game of thrones" ... le pilote est commandé.
- C'est officiel : France 4 dipsaraitra de ta télé bientôt ... du coup les séries "Dr Who" et compagnie aussi
- C'est confirmé aussi : Legally Blonde revient pour un troisième opus avec toujours Resse Witherspoon
- 3 millions de morceaux acessibles en streaming musical pour les abonnés d'Amazon Prime
- "Pose" s'annonce être une tuerie malgré une première saison très courte

BOTTOM POP UP