Source: Externe

Oh ce n'est pas que cela ne va pas ... je suis seulement assez fatigué très probablement, assez déçu de tant de choses, assez effrayé de voir ce que je vois autour de moi, assez perplexe d'envisager comment tourne le monde [au sens, comment les choses sont en train de tourner].

Certes, c'est lundi et c'est loin d'être ravioli mais tout de même, en rentrant chez moi samedi soir dans la voiture, je me disais qu'il fallait tout de même être assez fort pour affronter tout cela.

J'ai reçu un coup de fil samedi soir, après avoir cumulé des heures et des heures de boulot la semaine précédente. J'ai poussé une gueulante aussi parce que j'imagine que ce n'est pas la mer à boire que de s'excuser pour une maladresse. J'ai été crevé de ce déplacement à Perpignan où comme prévu ce ne fut pas la promenade de santé mais bien un marathon. Et donc, en point d'orgue, samedi soir, mes soupçons se sont trouvés parfaitement fondés : voilà longtemps que nous avions fait l'économie d'une telle discussion, c'est seulement un peu plus grave que je ne le pensais. L'équilibre instable qui précède la débâcle des sentiments, c'est quelque chose que je connais bien. Depuis que je suis petit, j'ai appris à fouler ces terres humides des larmes qui coulent, ces chemins hasardeux qui ne répondent pas à une autre logique que celle des pulsions ...

En écoutant pendant deux heures, je n'ai pas fait seulement que remplir mon rôle, par moi connu sur le bout des doigts, j'ai aussi entrevu tout ce qui va avec, ces dommages collatéraux comme l'on dit.

Me regardant quand je revins à table, Zolimari m'indiqua que j'avais le regard sombre et ma tête de celui qui fait comme si et dont il sait bien qu'elle masque les pires tourments. J'ai renvoyé un sourire à peine travaillé en soupirant un "c'est bien bien compliqué ...".

Du coup hier, pour notre premier anniversaire de mariage, je me suis levé tôt, je suis allé acheter à celui que j'aime une belle rose bien charnue et pourvue de tous les pétales qui la font belle et puis dix autres roses ... rouges évidemment [je n'offre que des roses rouges]. Une pour la première année de mariage, et dix autres parce que nous sommes ensemble depuis 11 années ... donc 10+1. J'ai joint quelques gourmandises avec cela et nous avons passé la journée ainsi, dans une certaine tranquillité malgré les impôts, malgré les travaux, malgré le rangement, malgré l'esprit que j'ai loin tant je suis finalement un peu cabossé par tout ce que je me mange depuis quelques mois, par tout ce que j'envisage à venir et par l'avenir immédiat d'une semaine de boulot qui sera des plus éprouvantes.

Tto, perplexe