D'aucun diront que je suis le poto rose, je mets donc les mots en accord avec les faits, et des paroles aux actes il n'y a qu'un coup de pinceau pour faire d'une pièce un peu triste et sans âme, un lieu étourdissant ! Oui ça y est, j'ai repeint les toilettes !

Et quand je m'y mets, le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne fais pas dans la nuance. Au terme d'une période de négociation [ladite négociation allant jusqu'à statuer sur tous les détails qui m'ont été suggérés ... et pas tous ceux auxquels j'ai pensé hi hi hi] assez longue de plusieurs années, tout s'est bousculé dernièrement. La nouvelle cuvette ayant été fixée [Zolimari voulait qu'elle soit suspendue ... alors qu'il ne fait plus le ménage, mais qu'importe j'ai dit oui pour pouvoir sonner le glas du vert anis qui ornait les murs], il fallait s'occuper du reste. La toile de verre a été délicatement mise au panier, le carrelage a sauté et j'ai mis le temps mais j'ai passé une sous-couche blanche pour faire partir cet aspect décoration industrielle d'Allemagne de l'est qui était partout [la faute à la colle ayant vieilli, c'était un style certes mais c'était presque pire que le vert anis].

Donc, une fois que la sous-couche a été passée la semaine dernière, les grandes manoeuvres étaient prévues pour ce long congé de fin de semaine ! Et tous ceux qui m'avaient demandé de quelle couleur seraient les murs étaient incrédules lorsque je leur avais dit avec un sourire carnassier "Rose, tendance framboise écrasée" ... les pauvres, ils me connaissent finalement bien mal. Ma Môman, en revanche, a pris la chose très au sérieux et m'a répondu "Oh la la, mais c'est pas vrai ! De toute façon, je n'irai pas tellement ça va être horrible".

Diapositive1

Le premier essai, samedi matin, ne m'a pas déçu ... 

Oui d'un coup, on prend un petit coup de boost avec une couleur pareille. Et puis, j'y vois aussi l'avantage que cela maintient éveillé considérant qu'il est très difficile d'échapper à la migraine ophtalmique si l'on a l'outrecuidance d'envisager de rester trop longtemps ! Pour du rose, c'est du rose tendance j'ose ! Après le bleu j'te veux, voici donc le rose j'ose.

Diapositive2Comme je suis un garçon appliqué, j'ai bien fait tous les angles avant d'y aller de bon coeur avec mon gros rouleau poilu et qui étale bien toute la matière. Ah ça oui, en peignant, j'en ai eu dans la tête des tournures de phrases et autres formulations équivoques à l'appui desquelles j'aurias encore pu t'en faire des billets innocents et pas du tout interprétables. Mais tu penses bien que je ne verse pas dans une telle facilité tout de même !

Diapositive3

Avec un plaisir confinant presque à l'extase, je me suis rapidement rendu compte [1h15 chrono pour tout peindre] que la peinture était certes admirablement jolie, sobre, quasi pastel et autres caractéristiques évidentes mais en plus, elle s'étalait bien la bougresse. Si bien que j'ai même trouvé cela suspect !

Elle allait se tendre, elle allait me donner du fil à retordre à un moment ce n'est pas possible quand même ! Et bien même pas ... nonobstant sa qualité mono-couche, j'ai suis retourné le lendemain pour passer [encore plus rapidement] une seconde couche et là, c'était parfait.

Ah oui ... je sais ... tu vas me dire que tu es perplexe sur le fait d'avoir peint aussi le plafond. Ah mais cela a été très débattu et j'avoue ne pas avoir été très en phase au départ. Sauf que l'idée est de provoquer une explosion de couleur et non simplement un carré de couleurs. Ajoute à cela que le sol sera en béton ciré de couleur assez foncée et le coffrage sera recouvert de carreaux de métro noirs brillants, un plafond blanc aurait donc exposé à devoir concilier trois couleurs dans une pièce dont la largeur est de 80 cm. Pour le coup, je suis persuadé que cela aurait été oppressant. Là, l'univers cohérent rose permet de tout envisager et surtout, à présent de jouer avec la couleur entêtante, quasi répulsive pour beaucoup. 
Le champ des possible est finalement encore plus ouvert désormais et je peux laisser libre cours à mon imagination.

Parce qu'en effet, il y a maintenant de la place pour l'imagination. Parce que maintenant, tout est permis pour jouer avec tout cela. Le postulat de départ, c'est de donner à cette pièce très banale et peu fantaisiste un caractère. Et pour le coup, viendront donc bientôt des accessoires de décoration assez rigolos. Des néons [de préférence, bleus tendance cyan] rendront l'espace plus ludique, je ne m'interdis pas non plus un sticker très ludique également, et le derrière de la porte sera un trompe-l'oeil [pour lequel la négociation n'est pas terminée, du moins c'est ce qu'il croit].

Rose et noir brillant, voilà la charte qui sera déclinée et cela jusqu'aux cadres ainsi qu'à l'accessoire ultime qui permettra de disposer les rouleaux de papier [dont il a été acté qu'ils seront désormais soit noirs soit blancs et d'un diamètre défini pour aller avec l'accesoire en question]. Tout est pensé !!!

Diapositive4

Tout, y compris la tranche de la porte qui devait évidemment être de la même couleur que les murs. La porte, d'alleurs, a été repeinte ... ce qui annonce qu'il en sera de même pour toutes celles du couloir !!!

Et comme mes délires de déco n'ont pas été assouvis, j'ai déjà annoncé d'autres chantiers pour que le design que j'ai dans la tête soit déployé.
C'est ça le problème, quand j'ai mon gros pinceau poilu dans les mains, j'en fous partout !

Tto, Damidot mais en mieux