Cela chauffe depuis des mois et, ça y est, ma décision est prise : il va y avoir changement de monture.

C'est décidé, j'en ai assez depuis plus de cinq ans d'avoir les mêmes lunettes. Je change ...
Mais changer pour changer n'a pas vraiment de sens : l'idée est de changer en en profitant pour opérer d'autres évolutions. Une sorte de saut quantique sans que cela ait toutes les conséquences furieusement structurelles d'une telle opération. En gros, je change des choses, par petites touches mais ce sont souvent les plus significatives.

Dimanche, lorsqu'il m'y traîna, Zolimari voulait que l'on choisisse une nouvelle monture.
Sans avoir la prétention de le gérer comme la dame pas commode [qui choisit quand même ses nouvelles lunettes en 10 minutes chrono ... j'suis bouche-bée], je sais bien que l'opération est souvent compliquée pour moi. Je ne veux pas me planter et rester avec un truc sur le bout du nez qui ne me plaise pas tant que cela. C'est aussi la raison pour laquelle la précipitation n'est pas de mise.

Depuis très longtemps, j'adore porter des lunettes. A l'instar d'une cravate, d'un costume ou de je ne sais quel autre accessoire que j'arbore sans peine, les lunettes me donnent une contenance je trouve. Elles créent un peu de distance, appuient le côté sérieux que ma voix peut véhiculer, jouent inconsciemment le rôle du pare-brise pour mes yeux ... Oui, j'aime faire corps avec une monture de lunettes. En réalité, j'ai tellement voulu en chausser qu'à 19 ans, je me suis payé des lunettes avec des verres blancs, sur la monture portée par mon grand père. Toute ronde, j'avais l'impression d'être le professeur Halambique du "Sceptre d'Ottokar" dans Tintin, en moins voûté, avec des cheveux plus blancs et un nez moins dominant. Ensuite, j'ai opté pour le design Mikli dont je me suis lassé à mesure que l'on m'expliquait [les élèves dont j'étais le professeur notamment] qu'elles me donnaient la tête d'un Playmobil. Vinrent une monture plus fine et rectangulaire aux coins arrondis, puis une monture très basique, trop basique. Depuis cinq ans, je vis avec une monture Armani, assez cerclée mais rectangulairement arrondie. Et donc maintenant, que faire ?

Zolimari m'a fait essayer beaucoup de modèles et certains évoquent chez moi une véritable répulsion. Je ne veux pas offenser quiconque mais il y a vraiment des designs que je ne peux faire miens. Donc, on en a essayé environ une vingtaine et j'en ai refusé environ ... 19 jusqu'à ce que ... jusqu'à ce que je tombe sur ça !

lunettes-de-vue-tom_ford-77563zAh oui, je sais ...

Résultat de recherche d'images pour "sense8 hernando"

Toi aussi, ça te rappelle Hernando dans "Sense 8" ? Un peu en effet mais c'est surtout un bon compromis entre la monture dont je dispose aujourd'hui et le souhait de faire évoluer un peu vers davantage de rondeur [curieux ça, au moment où j'essaye de les perdre]. Ce sera indubitablement le style que je retiendrai.

En prenant deux photos en situation, il s'avère que cela change un peu mon visage, cela fait des verres plus grands que ceux que je porte aujourd'hui mais cela affine le style et le côté rond de mon visage accentué par cette barbe définitivement de plus en plus fournie.

Comme j'ai le chic un peu snob de surcroît, il n'est pas impossible que je me jette à tête perdue mais consentant dans les bras de Tom Ford aussi ...

Bref, d'ici quelques semaines, il est fort probable qu'en me croisant, tu constates que j'ai changé de monture, et si tu es fin observateur, je verrai bien si tu auras remarqué autre chose. Je ne suis pas facétieux à moitié ...

Tto, homme à lunettes