C'est vrai que j'aime particulièrement cette chanson. Et ce n'est pas moins vrai que le temps passe, qu'on l'évite et que le temps passe un peu trop vite. Au delà de la paraphrase des paroles, plusieurs échanges hier m'ont ramené à ce constat.

Le temps passe et depuis que tout ce qui s'est passé en 2017 s'est passé, des distances ont été reprises au point que ma témoin m'a présenté ses excuses de n'avoir pas été assez là pour moi, pour nous. Cela m'a bien sur surpris mais j'ai aussi pris conscience que le tourbillon éloignait imperceptiblement les uns et les autres, ce dont je ne suis pas irresponsable même si je m'attache à maintenir un lien de communication malgré tout. Balancer des photos de vacances aide aussi ...

N'empêche, avec le temps et puisque Zolimari est aussi atteint de cette maladie qui consiste à attendre qu'on vienne le chercher plutôt que d'aller chercher les autres, je m'épuise un peu de maintenir des relations avec celles et ceux qui sont taiseux, qui s'effacent [que n'ai-je entendu de belles conneries en la matière !], qui ne prennent pas la peine de donner un peu de nouvelles ou de demander comment ça va ... Oui je m'épuise et je sens poindre le renoncement à m'accrocher, faire le dos rond et être encore patient. Comme tout le monde, je ne suis pas inépuisable et ma patience itou.

Aussi, il n'est pas impossible que j'envoie valser quelques contacts, qui ne pourront pas oublier que je les ai alerté auparavant et depuis longtemps, au motif que finalement si je ne fais pas l'effort d'un peu de réciprocité, il ne se passe rien. J'ai ce cruel défaut d'exiger un peu de mes ami(e)s, et notamment cela. Probablement que le temps qui passe rend moins difficile pour moi ce genre de choix et m'autorise un peu plus à faire cela de façon plus décomplexée qu'à l'ordinaire.

Ce n'est pas comme si je ne prévenais pas que l'éloignement est quelque chose que je ne sais pas gérer ...

Le ménage a déjà commencé sur quelques réseaux sociaux où j'ai vidé presque 200 profils Twitter avec lesquels aucune interaction n'a été possible nonobstant quelques tentatives infructueuses. Il va se poursuivre ailleurs et jusqu'à la sphère amicale où je vois bien que certains liens sont tellement distendus que nous ne sommes plus amis que parce que l'on essaye encore de s'en convaincre, mollement. Je ne le fais déjà pas pour la famille ...

Quand ça commence à finir, c'est peut-être finalement que c'est déjà fini. Voilà qui fera de la place à d'autres, peut-être plus impliqués ... et faute d'avoir pris la peine de m'expliquer les raisons d'un tel éloignement, j'en resterai là et ce sera fini. Ma témoin de mariage a fait cet effort et j'avais déjà intégré les raisons pour lesquelles nous ne nous parlions plus beaucoup. Dimanche soir, on va passer deux heures au téléphone au moins et ça, ça me réjouit.

Le temps passe, on l'évite 
Ne passons pas trop vite 
Le temps passe, on l'évite 
Ne passons pas trop vite
C'est comme si c'était fini 
Comme si la mémoire servait l'oubli 
Comme si nos rêves sous nos pas 
Et que le réveil ne sonnait pas.
Tto, qui voit le temps passer