France Gall

C'est en sortant de ma douche que j'ai appris le départ de celle qui aura rythmé plusieurs époques et quelques pages de ma vie. Pour rire, je disais souvens que France Galla avait eu le talent de savoir choisir les hommes qu'elle avait mis dans son lit, pour finalement offrir des interprétations pas toujours justes mais pleines d'émotion assurément.

De son parcours avec Michel Berger, de passionnantes mélodies m'auront donné le goût de cette chanson française, pleine de richesse et d'inventivité. En rejoignant celui qu'elle aimait ce matin, France Gall, de son vrai prénom Isabelle, retourne au choix dans le paradis blanc ou plus haut puisqu'elle le chantait : Plus haut,Celui que j'aime vit dans un monde, Plus haut,

Bien en dessus du niveau de l'eau, Plus haut que le vol des oiseaux, Et si je lui dis oui, Il m'emmène avec lui ...
Plus haut, Là où le monde ne nous atteint, Plus trop, On est léger juste comme il faut, Entouré d'air comme un manteau, Si je lui dis d'accord, Il m'emmène à son bord ...
France a été d'accord ce matin et dans ce moment un peu spécial où chacun peut témoigner d'avoir fait un petit bout de chemin avec celle qui remporta l'Eurovision pour le Luxembourg en 1965 avec la gainsbourguienne "Poupée de cire, poupée de son". Je me souviens de "Résiste" où elle jouait son propre rôle encore récemment ... Que n'ai-je trouvé chavirant qu'on puisse si bien chanter "La déclaration d'amour" ! Comment dire autre chose que "Si maman si" à sa maman comme France Gall le fit ... Quelle classe que d'inspirer le paxi-tube planétaire sinon universel "Comme d'habitude" à Claude François quand elle l'eût plaqué m
A titre personnel et sans renier les autres, je me souviens surtout de cette supplique enregistrée en 1984, devant un public conquis, que j'ai entendue longtemps toutes les semaines partageant avec ma mère un peu de cette émotion à voir une chanteuse adresser à son public "J'ai besoin de vous"

Au revoir France, moi aussi j'avais besoin de vous.

Tto, qui balance pas mal à Paris mais ne laissera pas passer les rêves