Les pépites inédites de 2018

Ce n'est pas le tout d'entamer une année [comme si on avait le choix !!] mais encore faut-il savoir quoi en faire.

Toi, tu vas collectionner les amants, balancer des sex-tapes sur Snapchat, te faire des comptes twitter parallèles pour assouvir tes fantasmes inavouables, m'expliquer que tu es gros alors que tu as pris seulement 1,2 Kg en quatre mois ou que sais-je encore ... Ah si, tu vas aussi t'indigner de la polémique quotidienne qui sera lancée soit par Cyril Hanouna, Jean-Luc Mélenchon ou encore Laurent Wauquiez. Bref, c'est dire que l'année promet d'être fondamentalement différente de la précédente. Sauf que oui, elle le sera parce que je vais y mettre un peu de piment dans cette année 2018, le supplément "no-limit" qui sied à toute altesse qui se respecte.

Alors quoi ? Je te vois bien avec son sourcil qui descend d'un côté alors que l'autre tente vainement de rester à peu près immobile ...

Bon déjà, mon statut de globe-Ttoteur émérite qui fait rêver m'oblige cette année encore à reculer les limites du possible. Je t'annonce donc que dans 40 jours, ton Tto flanqué de son Zolimari reprennent l'avion et s'en vont loin, mais le "loin" vaguement loin genre "ouh la la, c'est quand même à 10 heures d'avion" ! Non, "loin" c'est loin. D'ici là et avec la lumière que je ferai dans les dernières heures, j'aurai eu le temps d'aller traîner mes fesses [et pas que les miennes] chez les grands bretons pour 48 heures chrono à Londres d'ici la fin de ce mois. Et qui c'est la guest star qui va avoir le plaisir de se taper les pestacles avec moi et l'hyper excited Zolimari qui était prêt à nous en caser une de plus en matinée le samedi ? C'est la dame pas commode ! Yes, the unconvenient lady will be part of the team. Seuls les survivants savent de quoi il retourne ...

Bref, du shopping en perspective alors qu'on aura fait les soldes quelques jours avant, va vraiment falloir braquer une banque ou que je monétise mon compte Cam4. Viendra ensuite le voyage de l'hiver qui me fera en terminer de cette funeste saison mi-février pour préférer les shorts ou autres tenues tout à fait affriolantes, de façon à revenir bronzé comme un petit caramel alors que toi tu n'en pourras plus de cette eau qui tombe, de ces températures qui ne décollent pas de 8° à l'abri du vent. Je te laisse déjà profiter de ton bonheur ...

Les onze bougies avec Zolimari seront soufflées également, son antépénultième année avant d'être périmé aussi, nos noces de coton sont à l'agenda aussi et on se creuse déjà pour les vacances de l'été [c'est dur la vie]. Ah mais je ne t'ai pas dit un truc aussi ... A la fin de 2018, ne compte pas sur moi pour Noël cette année : on part en voyage de noces. Mais pas le voyage de noces de garçon coiffeur tu vois, le voyage de noces ! C'est un peu le problème : quand on a l'habitude de faire plein de trucs, qu'est ce qu'on peut trouver pour que cela sorte de l'ordinaire pour une telle occasion ? Valenciennes ? Pourquoi pas Strasbourg ou la Gay Pride de Sitgès tant que tu y es ! Non, dès début décembre, on dégage et là lecteur aux confins du bonheur, on va te faire rêver autant que nous, ça nous fait rêver depuis que tout est booké. Bon ... je te dois un peu d'honnêteté : j'en suis malade d'avance parce que qui a accepté d'aller dans la machine à laver la plus démente du globe en guise de voyage destiné à célébrer son mariage ? Qui donc ? C'est moi ...

Ajoute à tout cela des virées en France [oui, il va falloir qu'on aille voir à quoi cela ressemble] : Montpellier est programmé, Bordeaux aussi, Marmande également, Lyon enfin et quelques autres sucreries du genre sans compter Londres au gré des concerts inévitables qui vont fleurir. Plusieurs soirées d'ores et déjà organisées et dont les invitations partiront dans quelques jours [la soirée rainbow va être un carton !] mais à cela rien de bien mystérieux puisque j'ai déjà annoncé le grand retour de la Défaite de la Musique et comme tous les ans, on fera aussi la nuit Superbowl ou encore une soirée Eurovision [si ce ne sont pas trois soirées puisque les demi-finales sont toujours un grand moment]. N'oublie pas les concerts, plusieurs spectacles et une demi-tonne d'invitations éparses ... voilà pour ce qu'il est raisonnable de planifier à ce jour.

Après, il y a tout le reste ... Il y a ces gens qui me lisent et qui veulent me voir, ces nouveaux qui gravitent autour et avec lesquels le contact frémit, ces occasions dont mon intuition me fait dire qu'elles se précisent. 2018 pourrait donc être sur le papier quelque chose d'assez ... insolite. Le problème, c'est que 52 semaines, ça va être un peu court pour faire tout cela et le reste puisqu'on a aussi des travaux, des cupidoneries à faire et essayer de gérer le reste dans un vaste dérapage non-contrôlé. J'en suis déjà fatigué ...

Tto, 2018 en mode toujours plus vite