(g)old

Voilà donc une raison de se réjouir de l'automne : voilà 1.400 automnes que ce ginko chinois passe de l'été à l'hiver en illuminant le sol de feuilles dorées, faisant donc passer ce qui l'entoure pour une marre d'or.

Au delà du côté fichtrement esthétique de la chose [et Dieu sait que la couleur or ou jaune n'est pas franchement l'une de mes préférées], je me suis dit que ce matin, bien froid et bien pénible puisqu'on est lundi, il y avait là une belle histoire à narrer au jour où l'on va se souvenir du funeste vendredi soir de 2015 ...

Parce qu'enfin, les raisons de se réjouir de l'automne sont si peu nombreuses et les occasions de se dire qu'on est bien en 2017 si rares qu'il ne faut pas bouder son plaisir de voir, dans l'obstination d'un arbre à se démarquer de la sorte en dorant tout ce qui l'entoure, un peu d'émerveillement dans cette grisaille ambiante teintée d'un froid saisonnier dont chacun voulait pourtant croire qu'il ne reviendrait pas si vite.

Cet imposant ginkgo de 1.400 ans vit dans les murs du temple bouddhiste Gu Guanyin, dans la  région montagneuse de Zhongnan en Chine. Probablement planté pour l'empereur Li Shimin, le père fondateur de la dynastie des Tang (618-907), cet arbre célèbre est également largement respecté pour sa richesse de bienfaits propres à son espèce et pour ses liens anciens avec la région.

gingkogold6

gingkogold8

gingkogold9

Alors oui, ce matin, j'avais envie et besoin d'un peu de ça ... comme pour me donner un peu de courage pour cette semaine avant d'aller voir ailleurs si je m'y trouve et souffler un peu. Cela étant, les envies d'ailleurs ont repris chassant un peu les idées noires pour y mettre beaucoup de bleu et quelques couleurs très vives sous des températures bien chaudes. Mais de cela nous reparlerons ultérieurement ... ce 13 novembre, je suis pensif et ce dont je viens de parler contribue à me faire penser à Thierry Le Luron qui est parti le 13 novembre 1986 ... 86,85% de l'année est faite et je pense, comme hier en regardant la pluie, que j'ai cruellement besoin de ce dont j'ai profité hier : de la tendresse, de la chaleur, du désir, de la fougue, de l'amour, de la bienveillance et des sourires. Ces feuilles d'or sont si poétiques qu'elles devraient m'aider à capitaliser ...

Tto, qui rêve