Les contraires s'attirent - Le sommeil

Il est assez rare que dans un couple les deux dorment à l'unisson, comme une évidence désarmante. Une chose est claire : s'il y a bien un domaine où nos différences sont marquées, c'est bien celui du sommeil et il est curieux de constater que celui ne s'est pas arrangé depuis les premières nuits avec Zolimari qui ont marqué une rupture assez nette dans la qualité de mon sommeil.

Ainsi donc, parler de différence est un doux euphémisme et j'en profite au jour où tout le monde va râler au sujet de son propre sommeil [puisque le changement d'heure est propice à ronchonner toute la journée puisqu'on se sera réveillé une heure plus tôt que d'ordinaire et ça vraiment, c'est pas une vie hein]. Non non, rien ne nous sépare autant que le sommeil. C'est même simple : nos sommeils respectifs sont aux antipodes de ce qu'un bon beurre normand est à une TALLEVANE.

- Il dort beaucoup, je dors peu.

- Il dort habillé, je dors nu.

- Il bouge et ronfle, je bouge moins et ronfle moins.

- Il s'endort en 15 secondes chrono, le processus est plus long chez moi.

- Je suis adepte des cochonneries qu'on entame quand il dort ou quand je dors. C'est moins fréquent chez lui ...

- Il peut dormir n'importe où et même s'il y a une ambiance de 140 dB autour, c'est totalement impossible pour moi. C'est d'ailleurs simple, si je le laissais faire, on s'endormirait avec la radio tous les soirs, ce qui m'empêcherait définitivement de m'endormir.

- Il prend peu de place quand moi, je passe mon temps à le coller et donc lui réduire mécaniquement son espace.

- Il fait peu de cauchemars, j'en fais à ne plus savoir qu'en faire.

- Il a une position bien précise quand moi, tout change chaque nuit jusqu'à déformer durablement mon oreiller alors que le sien demeure toujours aussi impeccable et quasiment pas déformé.

- Il peut se réveiller très tôt sans difficultés, c'est une épreuve pour moi.

- Il a absolument besoin de huit heures de sommeil dans la nuit, moi non. Et avec l'age, cela s'aggrave puisque je dors de moins en moins.

- Il peut s'endormir alors qu'il n'a pas fini une phrase qu'il avait commencé, moi non.

- Il lui arrive de prononcer quelques mots incompréhensibles la nuit, moi jamais.

- Faire l'amour avant de m'endormir m'assure d'une nuit d'une traite, lui ça le réveille pas mal.

- Je me réveille plusieurs fois dans la nuit, lui non.

- Il dort du côté droit, moi du côté gauche [mais bon, avant je dormais toujours du côté droit].

- Son sommeil s'interrompt toujours vers 8h du matin pour aller aux toilettes [et après il se rendort], moi pas.

- Il se couche souvent le premier, rarement pour ce qui me concerne.

Mais, plusieurs choses nous rapprochent malgré tout : on s'endort toujours en se souhaitant une bonne nuit, avec un bisou et je passe toujours mon bras sur son torse [dont j'ai préalablement exigé qu'il ne soit pas recouvert d'un t-shirt] pour l'enrouler et me caler sur lui. J'épouse son dos, je me colle contre lui et c'est ainsi que la nuit commence en espérant qu'elle ne sera l'une de celles au cours desquelles il bougera toutes les 11 secondes et ronflera à hauteur de 72 dB  [son record]. Je loge ma tête contre son cou et c'est parti ... 15 minutes plus tard quand il dormira bien, je me tournerai en veillant toujours à maintenir un contact épidermique.
Et quand on ne dort pas ensemble, tu me croiras ou pas, on dort moins bien.

Décidément, en matière de sommeil aussi, nos différences nous rapprochent ...

2017 - LOGO MOT DU PREMIER

TALLEVANE : substantif féminin
Pot de grès où l’on met du beurre.
Le mot vient de la ville de Saint-Martin-de-Tallevende en Calvados près de Vire.