2016 - POST-IT

Dans dix jours, tu fêteras la journée mondiale de la gentillesse [et non pas aujourd'hui comme certains moutons se plaisent à le dire] tandis que je serai à prendre tous les antivomitifs possibles pour échapper à cette roucoulance généralisée. C'est dingue ça ... plus ça va, plus j'entrevois la perspective de panurgités généralisées abrutissantes et totalement navrantes [et merde, j'avais dit que je voulais être gentil aujourd'hui, et vlan ... ça recommence et je ne tiens pas plus de dix secondes en fait].

Nan mais quand même ... regarde ce wikende. J'ai été inondé de messages avec le fameux "#DMyourcrushday", oh attention, rien en DM mais tout le monde s'est pris au jeu de participer à cette connerie monumentale, comme pour se rassurer et mesurer un peu autre chose que la longueur de la bite de chacun. Avec les embrasements quasi systématiques des uns et des autres pour des sujets qu'ils ne maîtrisent finalement jamais, les moutons sont légions et j'en discutais hier en privé [oui parce que moi j'ai l'élégance de ne pas abreuver tout le monde de considérations personnelles dont j'ai conscience que tout le monde se fout] avec un lecteur à qui j'expliquais qu'il était vain de débattre de ce genre de choses puisque je me fais insulter sans trop tarder. Si tu savais le nombre de fois où l'on m'a expliqué que j'étais homophobe ...

elle est gentille

Mais bon ... j'ai dit que j'étais gentil aujourd'hui, ou en tout cas que j'étais d'humeur à parler de gentillesse alors bon, on oublie tout ça et laisse-moi te raconter ce que j'ai entendu ce wikende.

- La Ninette qui a passé pas mal de temps avec Zolimari et moi nous a fait bien plaisir quand elle nous a dit, au creux de l'oreille : "Dis Ttoton, j'aime beaucoup être chez vous, que vous soyiez mes tontons tous les deux. Je reviens bientôt ?" ... 

- Parce qu'il trouve que je souffre trop, Zolimari a décidé de changer de matelas. "C'est pour toi mon chéri" m'a-t-il dit ... il est gentil.

- Jeudi soir, je suis allé aider une amie de ma Môman, qui est en proie de à de nombreuses questions. A 82 ans, elle se demande comment organiser, avec ses enfants, la suite de sa vie et notamment un déménagement qui changera tout. C'est con mais j'ai toujours besoin de ces moments où je me sens utile ...

- Lundi soir, j'ai pris mon téléphone pour écrire à un garçon dont je sais qu'il traverse une période difficile. Rupture sentimentale après 9 années, ce n'est pas rien et j'ai essayé d'avoir les mots qu'il faut. Peu expansif, il m'a répondu et nous allons le voir prochainement. C'est un ami de Zolimari qui n'osait pas lui écrire. Je me suis senti le devoir de lui adresser un message VULNERAIRE, parce que c'est quand tout est compliqué qu'on a besoin non pas d'une solution mais de signes ...

- Et puis ... dimanche soir, nous avons fait une séance photo avec Zolimari, pour nous amuser un peu. Tout au long de ce jeu de portraits, on a bien rigolé mais il a passé son temps à m'expliquer que je suis photogénique, que je suis beau, qu'il a de la chance de m'avoir parce que bon voilà, que je n'ai pas de goût à le trouver si joli, qu'il faut qu'il aille chez le coiffeur, qu'il faut que ... un chapelet pas possible ! Et comme à chaque fois je l'ai rassuré en lui disant ce que je pense vraiment, il m'a dit que j'étais mignon ... sauf que ce n'est pas vrai, je dis juste ce que je pense.

- On a beaucoup hésité ... les séances de travail avec Zolimari sont toujours compliquées parce qu'il aime se disperser. Or, on s'était fixé un objectif et j'avais décidé de m'y tenir. Sauf que moi, je suis sûr de ce que je fais et lui n'est pas toujours d'accord. Bref, le combat de coqs battait son plein quand je lui ai dit : "Bon allez, tire-toi 5 minutes et je fais quelque chose. Tu me diras ce que tu en penses hein ... on ne va pas se perdre dans des discussions sans fin sur des détails". Il est parti jouer sur le canapé, j'ai fait mon truc et je l'ai rappelé. "Oh comment c'est beau mon chéri ! Rhoo la la, tu vois que tu es doué. C'est génial !! JE savais qu'en te challengeant un peu, on arrive toujours au bon résultat ! Qu'est ce que je t'aime !!!" ...

En fait, sur ces derniers jours, je me rends compte que plein de choses sont de la pure gentillesse [et encore, je ne peux pas tout te dire parce que bon, public familial toussa ... mais ça aussi, c'était super gentil et même très très agréable]. Comme quoi, sous mes dehors d'ours mal léché, il semblerait bien que je sois un vrai gentil ... ouais enfin un vrai gentil à qui il ne faut pas trop casser les bonbons quand même !

Tto, pas payé pour être gentil

Le mot du premier logo

VULNERAIRE : I. − Adjectif Médical, Pharmaceutique. Qui guérit les blessures, les plaies. On parle de médicament, plante, poudre, remède vulnéraire. L'Eau vulnéraire est une préparation obtenue en faisant infuser des plantes vulnéraires dans de l'alcool.
II. − Substantif
A. − Substantif masculin, Préparation destinée à guérir les blessures, les plaies. Par extension, préparation liquide et tonique que l'on donne notamment à une personne qui vient de subir un traumatisme. Au sens familier, alcool ou arquebuse.

B. − Substantif féminin Botanique. Anthylle à fleurs jaunes à laquelle on attribuait des propriétés vulnéraires.