On ne le dira jamais assez ... l'époque est formidable ! Et dans le tumulte ambiant, il est définitivement acquis qu'une lueur d'espoir dissipe les fumées putrides de la médiocrité ambiante qui fait le lit de NRJ12 ou de certains comptes Twitter qui jouent les trolls sans en avoir finalement les moyens. Et puis, à côté, il y a des pépites comme le fil d'Arte !

C'est vrai que j'adore expliquer, dans des dîners mondains ou des cocktails prétentieux, qu'il y avait un formidable documentaire récemment sur Arte, ou que j'ai vu un film extraordinaire sur cette chaîne avec des monstres nymphomanes psychédéliques qui pratiquaient l'onanisme comme on joue de la harpe [ça dépend des mensurations finalement, pour ceux qui n'ont pas qu'une corde à leur arc]. Evidemment que je me fais plaisir mais évidemment aussi qu'il y a un fond de vérité ! Quand la semaine dernière j'ai constaté qu'il n'y avait tellement rien à regarder sauf la rentrée de la Scala avec "La flute enchantée" en direct, bah oui ... je prends un pied de malade !

Quand j'échoue sur 28' avec la sublimissime Elisabeth Quin [dont la voix pourrait me faire faire n'importe quoi] qui traite de sujets d'actualité sans facilité et avec un ton qui défie les déontologues de BFMTV et les renvoie dans les cordes, bah oui, je suis content !

Quand Loic Prigent se fait plaisir devant mes yeux gourmands avec les scandales de la mode dans un documentaire incroyable de drôlerie et un ton dont CANAL+ devrait prendre la mesure de la nostalgie qu'il suscite, bah oui, je savoure !

Et quand l'équipe Mauduit [qui est définitivement très craquant], Bonnaud [qui l'est moins] et Colin m'hypnotise dans des "Personne ne bouge" diffusés jadis le dimanche à 17h [ce qui n'était pas pratique] mais désormais le même jour à 19h, alors là, c'est le pied absolu puisque je me vautre dans la bubble pop culture à foison. L'écriture graphique est prodigieuse, l'écriture tout court est succulente et franchement, tu ressors toujours de l'émission avec une information que tu n'avais pas ! Même Zolimari, hyper calé en Céline Dion, en appris des choses dans le numéro spécial !

Alors oui forcément, c'est plus exigeant que "L'amour est dans le pré" [dont je me demande encore ce que certains trouvent d'amusant] et c'est moins lassant à lire que les tweets abscons et condescendants sur les émissions de loosers dont certains se gargarisent en pensant, stérilement, qu'ils sont bien au dessus de cela. Funeste illusion ...

Tto, qui trouve ça très bien