Vendredi pourriC'est le dernier vendredi de l'été ... le dernier qui va être bien pourri jusqu'à la moelle, le vendredi que tu vas garder longtemps en mémoire en te disant que décidément maintenant, tout est permis alors ...

Mais pour cela, il faut choisir la chanson qui reste durablement dans la tête, dont les paroles sont au delà du supportable et surtout qui va immédiatement te faire lever les yeux au ciel voire te faire compulsivement passer vite vite vite pour éviter d'être contaminé(e). Ah parce que oui, j'en connais des qui font exprès de ne pas lancer la vidéo, qui s'astreignent à ne surtout pas lire les paroles qui pourraient immanquablement réveiller des souvenirs douloureux et donc pourrir toute la journée.

C'est au rayon de ces chansons qui ne sont rien d'autres que des armes de destruction massive que je suis allé chercher l'épilogue de cette série (f)estivale.
Et qui c'est qui va être content de retrouver son Gilbert préféré ??? Et qui c'est qui suinte de plaisir à l'idée de relire du Didier Barbelivien ? C'est cadeau, c'est que du plaisir !

On va s'aimer, à toucher le ciel [ça commence bien tiens ... il nous emmène déjà au septième étage du ciel Gilbert ... en même temps, Gilbert, ça fait pas grimper aux rideaux je trouve. Mais qu'importe, touchons le ciel ...]
Se séparer, à brûler nos ailes [ah ok ... on se sépare déjà et genre il faut se brûler les ailes]
Se retrouver comme les hirondelles [euh c'est à dire ... c'est quoi "se trouver comme des hirondelles" ? C'est faire le printemps tout partout, se plumer avec le bec ? Nan mais c'est quoi encore que cette position abracadabrantesque qui va encore me faire mal partout à devoir se tordre dans tous les sens au motif qu'il faut faire comme les hirondelles !!!!]
On va s'aimer, tellement tu es belle [ou beau ... mais  'est vrai que là, la rime en prend un coup ... Remarque, c'est rigolo de dire qu'on va s'aimer tellement tu es belle parce que le jour où tu l'es moins, on va plus s'aimer dis donc !!! Sympa non ?]
On va jeter les clés d'la maison [c'est très intelligent ça ... bah oui, on a qu'à jeter les clefs de la maison tiens ... on va casser les fenêtres aussi, on va brûler la voiture ... on s'en fout puisqu'on va s'aimer ... Il est con ce Gilbert, c'est pas possible !]
On va rêver à d'autres saisons [c'est à dire ??? Genre quatre saisons, ça ne suffit pas ? Il en faut combien ? 6 ? 8 ? 12 ? Et comment il va faire Vivaldo ??? Euh oui, il était tout seul donc c'est Vivaldo sinon à plusieurs c'eût été des Vivaldi ... ok je sors ...]
On va quitter ces murs de prison [mais de quoi parle-t-on ??? C'est quoi la prison ? C'est un cliffhanger avec "Prison Break" ? Je ne comprends plus rien à cette chanson ... trop d'images ça coince au bout d'un moment]

On va s'aimer [si ça, on n'a pas compris que Gilbert promet de m'aimer, c'est qu'il faut arrêter la branlette ...]
Sur une étoile, ou sur un oreiller [bah c'est pas pareil quand même : sur un oreiller, y a pas beaucoup de place mais je pense que ça reste réalisable mais alors s'aimer sur une étoile, c'est quoi l'idée ? On va faire un Twister ???]
Au fond d'un train, ou dans un vieux grenier [mais dis donc ... il vend du rêve le Gilbert pépère !!! Au fond d'un train, wahooo ... Dans un vieux grenier, ouh la la .... Mais oui Gilbert, j'ai juste envie de te dire, viens me tringler dans le fond d'une voiture bar ou au milieu des malles en osier pleines de toiles d'araignées ... tu sais faire du glamour, y a pas à dire ...]
Je veux découvrir ton visage où l'amour est né [ouais ouais, et ton père est un voleur d'étoiles toussa toussa ... c'est tellement pourri que même un turc qui vend des roses en jouant mal du violon c'est plus romantique, t'as qu'à voir]
On va s'aimer [ça se confirmerait donc ...]
Dans un avion, sur le pont d'un bateau [bah là encore, c'est pas pareil ... Moi perso, je pense que je vais plus avoir le mal de mer ... Mais en avion, prends des places en business pour qu'on ait de la place ... avec tout ce que j'ai à déplier devant tes yeux émerveillés, va falloir du recul ...]
On va s'aimer, à se brûler la peau [c'est quoi l'intérêt ??? Genre on s'aime, on va se brûler la peau ? Trop fun dis moi ... Et si je te cassais une jambe parce qu'on va s'aimer aussi ?]
Et s'envoler, toujours, toujours plus haut [bla bla bla ... moi, je ne crois que ce que je vois]
Où l'amour est beau oh oh oh oh oh [mode gnan-gnan activé : bientôt Gilbert va nous dire qu'il est contre la guerre et qu'il n'aime pas les maladies. C'était fait pour une Miss France cette chanson ??]

On va s'aimer, aux marches des églises [admettons ... je ne suis aps sectaire mais admettons, c'est la moins conne des solutions que tu as déjà proposées Gilbert, je t'encourage]
Se réchauffer au coeur des banquises [et vlan ... l'oxymoron qui débarque ... on fait dans la figure de style à ce que je vois ...]
Se murmurer toutes ces bêtises [on parle des couplets là ? On parle de la chemise ? On parle de quoi au juste ? Nan parce que murmurer devant tant d'attentats, c'est pô possible ça ...]
On va s'aimer, j'aime que tu dises [... que je dise quoi ? Qu'est ce qui s'est passé ? Ah ok, on fait des phrases qui ne fissent plus ... D'accord, on fait du Kendji Girac, donc on peut tout se permettre ... En même temps, c'est pas mal puisque sinon j'aurais pas ... ah tu vois, c'est naze quand on arrête une phrase en plein milieu !!!]
On va partir au bout d'une île [c'est étrange de partir au bout d'une île ... en même temps, ça en doit aps être bien loin. On sera rentrés pour regarder Cyril Hanouna, c'est déjà ça !]
Pour découvrir l'habit fragile [kézako ? Des habits en porcelaine ? T'as pas peur que ce ne soit pas, comment dirais-je, pratique ? Confortable ? Esthétique ? Ou alors ... ça veut dire que tu ne veux plus d'habits du tout ??? Genre plus rien !! Ah ouais ... mais ça sert à quoi Gilbert puisque ... enfin bon, tu vois quoi ? Ah bah non, justement ...]
Se découvrir, amoureux encore [mais oui bien sur]

On va s'aimer [et ça s'en va et ça revient, c'est fait de tous petits riens ... ouais, là, c'est l'Inception du vendredi pourri avec deux chansons d'un coup ... tu vas devenir dingue]
Sur une étoile, ou sur un oreiller [sur une étoile, genre tu vas faire l'étoile Gilbert ? Allez, fais étoile comme Brenda]
Au fond d'un train, ou dans un vieux grenier [mais toujours pas en fait ... en plus, au fond d'un train, on ne doit pas être les premiers, ça va être glauque et la dernière fois que j'ai fait des cochonneries dans un train, bah dis donc ... je te raconterai ça un autre jour mais quand même]
Je veux découvrir ton visage où l'amour est né [tu me flattes !!!]
On va s'aimer [et c'est le retour de la sous-préfète ....]
Dans un avion, sur le pont d'un bateau [mais dis donc, le pont d'un bateau, j'y songe, ça va glisser et on va avoir des pertes : y en a un qui va passer par dessus bord ! Tu ne me promets quand même pas un truc à la Natalie Wood parce que tu n'as pas franchement la tronche de Robert Wagner]
On va s'aimer, à se brûler la peau [c'est de l'échauffement que tu me promets Gilbert ??? C'est bien ça ?]
Et s'envoler, toujours, toujours plus haut [Allez plus haut !!! Allez plus hauuuuuut ... et dessiner des souvenirs ... Et ouais, je suis comme ça, je te fais des inceptions partout partout ... tu verras, c'est récurrent avec moi, partout]
Où l'amour est beau [oh oui, dessine-moi des coeurs avec les nuages aussi ... je rêve !]
On va s'aimer [j'ai comme l'impression de ...]
Sur une étoile, ou sur un oreiller [ah oui, tu radotes !]
Au fond d'un train, ou dans un vieux grenier [mais puissamment en fait, tu essayes de me redire 500 fois les mêmes choses parce que ton parolier est en manque d'inspiration. En même temps, il a tout donné avant et ce n'était déjà pas grand chose ...]
Je veux découvrir ton visage où l'amour est né [ça fait 3 fois que tu le découvres mon visage  où l'amour est né alors bon ... change de disque Gilbert !]
On va s'aimer [comme c'est étonnant ! Laisse-moi deviner, dans un avion ou sur le pont d'un bateau ?]
Dans un avion, sur le pont d'un bateau [ok, ce gars un maniaque]
On va s'aimer, à se brûler la peau [doublé d'un sadique]
Et s'envoler, toujours, toujours plus haut [et mythomane en plus]
Où l'amour est beau [voire complètement con]
On va s'aimer [et cacochyme ...]
Je veux découvrir ton visage où l'amour est né [j'en peux plus]

On va s'aimer [je veux sortir ... c'est une chanson perpétuelle ? C'est ça ?]
Dans un avion, sur le pont d'un bateau [laissez-moi sortir]
On va s'aimer, à se brûler la peau [il va me séquestrer, c'est sur]
Et s'envoler, toujours, toujours plus haut [et me faire subir les pires outrages]
Où l'amour est beau, oui [mon cul oui ... de l'amour comme ça, je préfère un gang-bang moi]
On va s'aimer [...]
On va s'aimer [... non non, je ne céderai pas]
On va s'aimer [... il insiste hein ...]

Tto, qui adore te torturer