C'est bien le moins que l'on puisse dire quand on envisage ce congé de fin de semaine ...

Funèbre

Au delà d'une météo quasi crépusculaire si tu avais l'indédence d'espérer un peu de soleil au dessus de la Loire, le déluge d'avis mortuaires a été particulièrement significatif entre samedi soir et hier. Limite, c'est impressionnant ...

Bien sur, tu as entendu parler du décès de Michel Rocard ... celui dont, aujourd'hui, on glorifie le reformisme après l'avoir conspué lorsqu'il était aux responsabilités et jamais choisi lorsqu'il s'était agi de lui confier un destin autre que celui d'un Poulidor de la politique ... Ces responsables socialistes magnifiques qui n'ont pas manqué de faconde pour louer le parcours d'homme de gauche de celui qu'ils ont dénoncé comme étant la droite de la gauche pendant plus de 50 ans au point de le surnommer "Rocard d'Estaing" à la fin des années 70 [comme si Mitterrand avait été un dangereux communiste]. Ca ne manque pas de sel ...

Voyage au bout de la vie également pour Michael Cimino dont le seul film "Voyage au bout de l'enfer" aura été un fait d'arme dans une nation américaine traumatisée par le bruit sourd d'une déroute au Vietnam. Hélas pour lui, Cimino ne fera rien de ces lauriers puisqu'il précipitera United Artists [son studio] vers la faillite à cause de "La porte du paradis" [western dégommant les mythes fondateurs américains] ... faisant alors de lui le chat noir dont plus personne ne voulait.

C'était un talent multiple ... Comédien, auteur, Roger Dumas est cet éternel second rôle que tu as pu croiser dans des films avec De Funès ou Belmondo mais également dont la voix a pu t'accompagner dans des pièces ou des séries radiophoniques avec ce phrasé si particulier. Mais ce que tu ignores probablement, c'est qu'il était également auteur pour nombres d'interprêtes comme Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Dani, Marie Laforêt ou encore Gérard Lenorman. Mais ... tu ignores peut-être voire très certainement que c'est à Roger Dumas que tu dois des paroles que tu connais évidemment par coeur puisqu'il a beaucoup écrit pour Chantal Goya avec "Adieu les jolis foulards", "David le gnome" et surtout le fameux "Ce matin, un lapin". Mais, et tu l'ignores clairement, c'est Roger Dumas qui a écrit l'un des génériques préférés de ton enfance ...

Buchenwald_Slave_Laborers_Liberation

Elie Wiesel, c'est ce que j'appelle un destin. Ecrivain, philosophe, prix Nobel de la Paix, ok ok ... tout cela tu le sais. Tu connais le parcours de ce roumain de confession juive qui a subi les pires horreurs durant le dernier conflit mondial, tu connais "La nuit" que tu n'as probablement pas lu comme moi [mais moi, je l'ai acheté ce matin] et dont on dit qu'il raconte avec l'abîme que les circonstances imposent l'abomination des camps de concentration dont celui de Buchenwald où Elie Wiesel a séjourné et où son père est mort sans qu'il ne s'en aperçoive après avoir souhaité du plus profond de son être que l'on en finisse d'un tel calvaire. Elie Wiesel est bien celui qui est sur cette photo dramatique : il est le septième homme sur la deuxième rangée en aprtant du bas ... son père dormait à côté de lui peu de temps avant. Elie Wiesel était une conscience, une mémoire ... Elie Wiesel, dont le français était impeccable, est parti en laissant une oeuvre incroyable.

Tto, qui se souvient