Chambouboulé

Je n'ai jamais été maigre et j'ai compris depuis longtemps que le ventre plat est un el-dorado [ou prétendu tel] que je n'atteindrais jamais. C'est la faute à une carrure trop massive et une charpente corporelle qui, jadis, raivissait les petits, les grands, les poilus, les moins poilus, les musclés ou même les autres. C'est aussi la faute à une hérédité familiale qui a toujours fait dans ma famille des garçons en chair et en os. Les faux maigres sont à ranger du côté d'un patrimoine génétique propre à celui à des pièces dites rapportées.

Depuis plusieurs semaines, je me bats pour ne pas gonfler, je m'échine à ne pas me vautrer dans le chocolat, je culpabilise de surconsommer des sucreries et autres trucs du genre dont je connais les effets dévastateurs sur mon tour de taille. L'avantage d'être ventripotent, c'est de savoir s'habiller en conséquence pour rendre la chose quasi invisible et de connaitre sur le bout des doigts les ennemis alimentaires. Depuis plusieurs semaines, chaque jour est un échec parce que je suis soumis à une telle pression par ailleurs que mon salut ne se trouve que dans les tablettes de chocolat, les gâteaux à la crème ou je ne sais quels autres bonbons. Et j'entends le démon sur mon épaule se réjouir à mesure que j'engoufre ces trucs là en me balançant des "Bien fait pour ta gueule mon gros" ...

Outre le fait que je sois roux, on ne m'a pas ménagé par le passé sur le fait que je ne présentais pas une ligne athlétique. J'ai un corps de sportif, il n'en a pas l'aspect. Aussi, les ricanieries et plaisanteries vachardes qui m'ont été ou me sont encore adressées sur le sujet sont honorées d'un sourire de façade qui masque de plus en plus mal le fait que je ne le gère pas lorsque je fais tomber le masque avec moi-même.
Aussi les réflexions sur mon embonpoint récent [10 kg en 6 mois] plus ou moins habiles ont un effet redoutable. C'est simple, je ne réponds plus aux "Dis donc ... t'as pris un peu quand même" ou autres "Ah oui quand même" et je m'effondre quand je m'aperçois que je suis incapable de rentrer dans une chemise ou un pantalon. Dois-je te confier que j'ai craqué un pantalon de costume récemment ?

Oui je sais ... on s'en fout et c'est de se sentir bien qui prime. Oui je sais ... l'essentiel c'est de continuer à être aimé dans les yeux de celui que l'on aime. Oui je sais ... 

Lundi soir, nous fêtions mon anniversaire. Curieusement, nombre de cadeaux que Zolimari m'a offert ont pu être rattachés à ce sujet épineux pour moi. Dans l'un, j'ai cru voir un test de grossesse. Il m'a offert un livre "Chabouboule". Et surtout, ce qui m'a achevé, il m'a offert 3 tshirts très jolis mais pas dans ma taille, dans une taille supérieure. Et ça, c'est dur. Il me jure ne pas l'avoir fait exprès et je veux bien le croire mais je n'ai précisément pas besoin, en ce moment, que celui avec lequel je vis depuis plus de 9 ans m'explique qu'il ne sait pas quelle taille de tshirt je mets [alors que c'est précisément lui qui m'avait conseillé de prendre une taille de moins pour mieux sculpter mon corps et rendre apparentes certaines lignes]. Oui ... c'est con mais j'avoue que cela m'a profondément atteint.

J'adore rire de moi et j'encourage toujours les gens à ne pas me ménager mais là, je pense que ce n'est pas tout à fait le bon moment. Je crains même de prendre à nouveau en grippe mon anniversaire au point de ne plus avoir trop envie de le souhaiter à l'avenir.

Le lendemain, j'ai envoyé valser un vendeur au Printemps qui m'a soutenu que sa marque n'avait pas changé ses coupes alors que j'avais précisément un costume de ladite marque et qu'il était clair que ces deux tailles apparemment identiques ne l'étaient pas en réalité. Du coup, je lui ai laissé sur son comptoir de merde ses deux costumes et sa vente de 500 € dans les gencives. Puisque c'est comme ça, je n'y retournerai pas. Véxé ? Totalement ...

Donc voilà, il va falloir que je trouve les ressources pour perdre au moins 10 kg. Je pense que je n'en aurai pas la force tant j'ai besoin de remontant en ce moment et alors que les dindes de la Compagnie chérie passent leur temps à se baffrer de bonbons qu'elles me proposent à chaque fois. L'animosité qu'elles m'inspirent me donne encore la force de les renvoyer là d'où elles viennent mais pour combien de temps encore ...

Donc oui, cette soirée d'anniversaire était très gentille, adorable et rien pourtant, j'en suis terriblement affecté. Peut-être que c'est le coup de pied au cul qu'il me manquait, peut-être ...

Tto, pachydermique mais presque