Le TTOur de France

Déjà que je me retiens d'exploser quand j'entends le Sergent Garcia de la CGT donner des leçons de démocratie alors qu'il foule aux pieds tous les principes républicains possibles et imaginables pour se payer un plébiscite interne sur le dos de la collectivité en mettant dans des situations impossibles ceux qu'il prétend encore défendre [on n'est plus à une imposture près], mais hier j'ai vu fleurir les préavis de grève dans tous les sens.

Tu me diras ... what else ?

Bah c'est que le sourire Clooneysque n'est plus trop de mise quand je regarde mon agenda des deux prochaines semaines.

C'est que je vais être par monts et par vaux pour des raisons professionnelles [mais très agréables hein] puisque je vais aligner les assemblées générales dans des sociétés viticoles dont les dîners sont réputés et les déjeuners savoureux. On y mange bien, on y boit bien et les hôtels réservés sont toujours d'un luxe agréable. Je vais aussi aller à Lille pour une journée histoire de de rapprocher certaines instances de gouvernance d'équipes qui ont besoin, en ces temps un peu troublés, d'un signal.

Je suis un peu à l'initiative de cette démarche, empruntée à Catherine de Médicis en 1564 qui sentant le pays gronder avait décidé d'un tour du royaume pour rapprocher le souverain du peuple. Elle avait ainsi gagné de précieuses années d'un calme relatif. Le Président a été assez sensible à cette idée que j'ai lancé, avec comédie, soudainement.

Sauf que voilà, aller à Perpignan comme à Lille ... que ce soit en avion ou en train, au cours des semaines à venir, ça va relever de l'exploit et depuis hier, je réfléchis beaucoup non pas à la façon d'exterminer les rougeauds de la CGT et leurs volontés stériles de tout bloquer, mais quels plans B vais-je pouvoir échafauder pour contrecarrer les blocages inévitables auxquels je vais me heurter. Parce qu'en plus, tout cela ne serait pas drôle si je n'avais pas aussi des quorums à gérer.

Ah ... oui, il faut peut-être que je t'explique ce qu'est un quorum lecteur à la culture juridique en devenir. Le quorum, c'est le nombre minimum de voix/personnes présentes ou représentées fixé par la loi ou par les statuts pour qu'une instance puisse valablement délibérer. En d'autres termes, si je n'ai pas le nombre minimum de participants requis, envisager de tels déplacements éminemment plus politiques que juridiques ne sert pas à grand chose. Or, je suis contraint en plus par un calendrier légal qui me contraint à devoir tenir de telles instances qui permettront de faire passer également d'autres messages. Donc je résume : pas certain que je puisse tenir une réunion légalement nécessaire et politiquement indispensable, à cause du blocage orchestré par la CGT et autres crétins prétendument révolutionnaires du chaos. Tu vois dans quel pétrin je suis ...

Donc tout va bien ... j'ai même un Conseil d'administration ce soir à 18h30, je ne suis même pas certain que tous les administrateurs soient présents pour pouvoir le tenir. Ça va être sympa le cocktail dînatoire derrière ... ce qui va être encore plus rigolo, c'est de rentrer chez moi après, vers 22h alors que les transports ont commencé ce matin à devenir symboliques.

Puisque la CGT se targue de défendre les intérêts des travailleurs, il est donc évident que je n'en suis pas un.

Tto, qui va devoir être inventif