La passe de 4

C'est précisément ce matin que s'entame la semaine diabolique, maléfique, totalement insupportable pour n'importe qui et particulièrement moi. Oui oui, comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, la seizième semaine de l'année est synonyme de marathon.

Entendons-nous bien : il n'est pas question ici de m'étaler sur mes performances marathoniennes [dont force est de constater qu'hier soir encore, j'ai forcé mon talent jusqu'à écraser mon propre record de près d'une minute et trente secondes] ... Oh ça non, le marathon dont s'agit est celui des anniversaires.

Parce que quand même ... je me cogne quatre anniversaires en sept jours. Oui je sais, tu vas m'expliquer que je radote à fond les ballons, que je me plains tout le temps des mêmes choses mais voilà quoi : 4 anniversaires en sept jours !

Reprenons par le début. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la conjointe de mon frère. Dans deux jours, ce sera l'anniversaire de leur fille, la Ninette. Deux jours après, ce sera le tour de mon frère. Et comme cela ne suffisait pas, j'ai le chic pour choisir de vivre avec un garçon qui est né trois jours après mon frère.

Donc, le compte est bon : la magic family de mon frère qui concentre trois de leurs quatre anniversaires en cinq jours et celui de Zolimari, voilà donc quatre birthdays dans les gencives de tout le monde.

Ah oui, contrairement à ce que tente de nous faire accroire la Compagnie créole, ça ne fait pas que faire rire les oiseaux ... ça les fait pleurer ! Oui parce qu'en plus, on concentre sur cette même semaine les plus difficiles à combler. Du côté de mon frère, c'est toujours le principe de la liste mais il y a toujours un petit détail sur lequel ils ne sont pas bons, c'est le délai de délivrance de la liste. Ah ça oui, ils t'aident en te donnant des idées [dont une partie est proprement introuvable parce qu'en plus, ils se piquent d'avoir des envies aux références insondables malgré mon puissant réseau multi-continent], mais ils oublient que donner la liste sept jours avant lesdits anniversaires, c'est un peu court ! Et quand ils la donnent parce qu'il y en a toujours un qui a le chic pour envoyer un message en annonçant la liste en pièce jointe, ... et en oubliant de joindre la pièce jointe. Donc tu perds encore deux jours ...

Non non, ça ne m'énerve pas du tout, surtout quand on me fait la morale sur le fait que moi je suis super compliqué à ne jamais donner d'idées ...
D'ailleurs, en la matière, cette année, la palme revient à Zolimari qui ne lâche rien. Il ne veut rien, il n'a envie de rien, son plus beau cadeau c'est moi et surtout pas de fête organisée à l'occasion de la survenance de la bougie supplémentaire. Le relou !!!! Et quand je te dis qu'il ne lâche rien, il ne lâche rien.

Je suis assailli par tout le monde pour savoir ce qui lui ferait plaisir et que veux-tu que je réponde alors que moi aussi je suis en galère de lui trouver des cadeaux sympas ? C'est l'horreur ... Résultat, à J-7, je n'ai commandé qu'un seul truc ! La loose intégrale. Donc, sous la pression de ton serviteur, il a quand même dégainé une liste de quatre malheureux trucs dont des Blu-ray Disney. Oui oui, tu vois le niveau de l'idée. Donc je l'ai prévenu qu'il n'est absolument pas question qu'il me refasse le même coup qu'à Noël où il ne voulait rien mais il s'est acheté un nouvel appareil photo trois jours après. J'ai prévenu, ça va gueuler.

Et surtout ... la tripotée de promus de la semaine, je ne veux absolument pas l'entendre dans quelques mois lorsqu'il s'agira de me demander ce que je veux pour mon anniversaire. Parce que déjà que je ne donne rien comme idée, mais là ça va être magistral.

Pour la Ninette, je m'en fous de la liste : je lui achète ce que je veux et je l'habille comme j'aime donc ça c'est cool.
Ainsi donc, j'ai décidé aujourd'hui de me lancer dans les achats de cadeaux [le PIB de la France va donc remonter tout pile aujourd'hui] en espérant tout trouver et tout faire livrer d'ici une semaine. Par chance, le grand rush des quatre fantastiques est prévu pour dans plus d'une semaine. Ca va me laisser un peut de temps !
Mais quelle plaie cette semaine quand même ...

Tto, criblé