S'il faut bien se l'avouer, la fin est proche et cette fichue grippe, dont le nom ressemble à une combinaison destinée à couler un porte-avion dans la grille d'un adversaire, va bien finir par connaître la sienne. Oh oui qu'elle me lâche les baskets un peu ...

Hier soir, je m'étais déjà fait à l'idée que j'avais fait le plus dur, que je serai aujourd'hui en conditions pas trop dégueulasses et paf ... la nuit qui flingue tout et qui m'a fait me réveiller trempé alors qu'il fait froid, cauchemardant 10 fois sur le même truc en 3 heures et me fit me réveiller ce matin avec 50 ans de plus, la bouche sèche comme je déteste l'avoir et aussi cette envie de me pendre si j'en avais la force. Bref ... c'est la forme olympique comme tu peux t'en douter mais ça n'est rien que le sixième jour d'affilée ...

Ca finira bien par passer et les variations de température n'auront bientôt plus cours puisqu'il fera 30° quand je m'envollerai jeudi midi pour le paradis. Mais putain que je l'aurai mérité !!!

En attendant, je survis et je t'annonce officiellement qu'il me sera impossible de te proposer ce que j'ai coutume de te préparer à raison de mes absences. Le programme de choix et de rêve n'est pas achevé et si j'avais l'armée d'auteurs que l'on me prête parfois pour expliquer ma prolixité, ce serait plus simple. Hélas non ... donc, ce sera un plan B qui te sera proposé d'ici la fin de la semaine. B comme Best-of en partie mais puisque j'en avais écrit un peu, pourquoi ne pas t'en faire profiter !
Le programme était construit, il n'y avait plus qu'à écrire et boum patatra ... voici cinq jours que les aptitudes physiques me font défaut pour soutenir la cadence. Ainsi donc, tu suivras en partie le voyage, tu retrouveras des billets déjà publiés jadis mais que les nouveaux ou les moins jeunes n'auront pas eu le délice de lire ... Ca m'ennuie mais comme on me l'a déjà dit : il faut être modeste avec soi-même et là, j'y suis contraint.

J'ai donc tout laissé en plan, comme ça ... laissé tomber toutes les illustrations qui étaient prêtes [c'est dommage, il y en avait des vraiment sympas] pour me lancer dans l'excavation de billets qui méritent d'être rediffusés ... Allez, hop moi je retourne dans mes anti-fièvres et mes potions qui ne parviennent seulement qu'à me faire surnager [étant précisé que je suis retourné bosser ce matin, pas le choix ... trop de trucs à finir] et si je ne t'embrasse pas, dis-toi que c'est mieux pour toi.

Tto, qui ressemble aujourd'hui à ce qu'il sera dans 40 ans