2014 - PREMIERE FOISIl était une fois un samedi matin vers 10h ... Tto était sur son canapé, nu comme un vers comme tous les matins que la situation le permet, entrain d'émerger gentiment mais surement avec son mug de muesli MArks & Spencer aux trois chocolats, qui font du bien à son régime parce que ça le cale et ça lui évite de grignoter abusivement et donc de flinguer son régime.

Forcément, comme il était tout nu et qu'il constituait dès lors un appel violent au désir le plus bestial et primaire qui soit, Zolimari hésita ... lui demander de s'habiller un peu pour éviter que les voisins ne reluquent ce corps dont il était le seul à pouvoir profiter, ou lui intimer fermement la suggestion d'aller prendre sa douche. Il choisit la seconde option et, devant l'étonnement de Tto, il eut ce léger sourire qui fit comprendre au mâle dévêtu devant lui qu'il y avait anguille sous France Roche.

Sorti de la douche, Tto entendit Zolimari lui dire "Ouh la la, on va être à la bourre, faut qu'on parte très bientôt sinon je ne sais pas comment on va faire !!" ... La manoeuvre était connue et Tto se hasarda une fois à demander précisément ce dont il était question et devant l'absence de réponse, il se résolut à se laisser embarquer pour on ne sait où, pour on ne sait quoi mais pas avec on ne sait qui. Comme pour rajouter au mystère, Zolimari demanda à Tto de prendre le volant, le temps pour lui de "bien caler tout ce qui allait arriver" ... Le mystère s'épaississait à mesure que les minutes défilaient ...

Lorsqu'ils prirent l'A15, Tto se demanda jusqu'où ils iraient ... Zolimari évoquant un avion à prendre, Tto répondit qu'il n'était pas crédible tant il est d'ordainaire si stressé 48h avant de montrer dans ces gros machins qui volent dont on se demande bien comment ils font pour ne pas s'écraser. Passé Beauvais, Tto se félicita d'avoir déjoué la manoeuvre. Sauf qu'il ne savait toujours pas où il allait ... Devant Amiens, il fut amené à penser qu'ils allaient visiter une cathédralee et déambuler dans la ville ... Funeste erreur, Amiens était effacée et ils étaient toujours sur l'autoroute.

Lorsqu'ils empruntèrent enfin un axe routier moins imposant, Tto commença à y voir plus clair, ce qui dans les environs n'est pas forcément hyper facile tout le temps. Ils étaient dans la Somme, en terre picarde s'il en était et quand Zolimari lui dit "Ça te tente un peu de randonnée ?", il faut avouer que Tto se demanda bien ce qu'il y avait à voir en termes de randonnée dans ce coin là. C'est toujours pareil avec les sales gosses, ils se prononcent à la légère sans avoir pris le temps de réfléchir un peu. Tto et Zolimari venaient d'arriver dans la baie de Somme et le panneau autoroutier, avant la sortie, disait donc vrai : patrimoine mondial !

St Valery 01

Alors que Tto avait renoncé à se demander ce qu'il allait découvrir puisqu'il était vain de l'envisager compte tenu de la méconnaissance qui était la sienne de cette partie du territoire, Zolimari venait de trouver l'endroit où ils allaient se restaurer après 2h30 de route et surtout ce qu'ils allaient voir. C'est à Saint Valery-sur-Somme qu'ils prirent congé de leur destrier diesel [oui, ils s'en foutent un peu de polluer] et ils descendirent dans la ville à pied, envisageant au fur et à mesure cette fameuse baie toute dégagée à la faveur d'un temps quasi radieux. Comme le vent soufflait et qu'il était déjà presque 13h, ils décidèrent d'aller à la crêperie retenue pour leur déjeuner, prirent la dernière table de libre, mangèrent bien et, une fois cela fait, entamèrent leur découverte de cette ville côtière et médiévale.

St Valery 02

 

Après presque deux heures trente de pérégrination, le choix fut fait de s'en aller non sans être satisfait du parcours réalisé même si, ce jour là, Tto ne l'exprimait pas tant que ça, plongé dans ses pensées et dans le bonheur de profiter de la surprise que Zolimari lui avait faite ... lui qui avait tant réclamé que Zolimari ne s'en prive pas puisque cela semblait manquer un peu à Tto. Remontés dans la voiture, ils partirent à nouveau vers d'autres horizons et notamment décidèrent d'aller voir les falaises de Mers-les-Bains, à côté du Tréport. Bien que la nuit ait décidé de tomber, ils choisirent en attendant qu'elle le fut totalement de gravir l'une de ces falaises, de profiter de la ville s'illuminant au fur et à mesure, de se dire qu'ils étaient contents d'être là ensemble tous les deux [ce qui n'était pas forcément acquis quelques jours plus tôt], que cela ressemblait de façon assez troublante à Etretat et que ce vent certes froid faisait du bien.

Mers les Bains 01 Mers les Bains 02

Zolimari immortalisa l'instant en prenant quelques photos dont une avec lui et Tto, comme de bons touristes qu'ils adorent être de temps en temps.
Après quelques centaines de mètres sur la promenade de la plage, Zolimari trouva que le ciel était fort joli, irisé de couleurs crépusculaires comme seuls les paysages côtiers savent en donner parfois. Ayant changé de département au cours de la promenade, ils décidèrent de rentrer, Zolimari se félicitant qu'ils avaient bien marché ... ce dont attestait son FitBit que Tto lui avait offert quelques jours plus tôt et qui affichait fièrement les 16.500 pas de la journée !

Alors que Zolimari accepta de conduire pour rentrer, Tto sombra à nouveau dans ses pensées dont il fut distrait par Mr Jay qui venait de manquer l'attaque cardiaque en ayant vu le check-in dont Tto avait fait part à la planète entière quelques minutes auparavant. Pourquoi une telle stupeur ? Parce qu'il connaissait très très bien, ce qui fit rigoler Zolimari et Tto qui l'ignoraient et trouvèrent qu'il y avait là une sacrée coïncidence !

Tto, en terres picardes