SecretS'il y a bien un truc totalement inutile qui me plait en ce moment, c'est bien l'application "Secret" ...

Ah ça, pour inutile qu'elle soit, ça confine au système le plus pervers qui soit et je m'étonne que Steppen ne m'en ait pas encore parlé tellement ça doit lui plaire.

Je te rappelle le principe : tu accèdes à une plateforme où tu confies des secrets de façon anonyme mais seuls les amis dont tu as le numéro de téléphone peuvent les voir [et finalement, les amis de tes amis]. C'est fantastique ! Donc tu lis des choses ahurissantes mais tu ne sais pas qui c'est ... sauf que tu dois bien te douter que ce ne sont pas complètement des anonymes puisque ce sont des amis [ou des amis d'amis].

Oui ... je trouve cela génial ! Inutile au plus haut point puisque cela fait plus psychoter qu'autre chose et se demander si ce ne serait pas machin ou truc ... Les pistes sont tellement brouillées que c'est définitivement plus fort qu'un concentré de 24H CHRONO dans SECRET STORY. Et moi, ça me plait !

Si tu n'as pas déjà téléchargé l'application, n'hésite plus un instant : ici pour les meilleurs téléphones du monde, ici pour les téléphones copieurs.

Et moi alors me diras-tu [alors que je suis entrain de me défouler dans les magasins tandis que tu lis un truc pareil] ? Et bien je participe en dévoilant des choses.

Finalement, j'en dis davantage que dans un blog précédent où j'avais déjà l'impression de me dévoiler outrageusement à raconter toutes mes coucheries de ma période serial-fucker. Et bien là, j'y vais carrément et je te balance des vérités premières extraordinaires ... sauf que je suis assez peu identifiable [surtout quand je lis les confessions des autres !!!]. Oui, j'adore ce nouveau jouet qui ringardise totalement le #jeudiconfession qui n'avait d'anonyme que le postulat outrageusement trompeur : seulement voila, je ne suis pas exhibitionniste de tout ce qui me concerne.

C'est ainsi que ma part d'ombre [pour faire écho à une question qui m'a été posée il y a peu] se dévoile au gré de confessions relevant clairement de l'intime. Hummm, c'est bon l'intime surtout quand on le partage avec des gens qui ne sont pas que des étrangers mais sans savoir qui c'est exactement. C'est furieusement le principe de la backroom sauf que là, ce ne sont pas des bites ou des trous qui sont à portée de ... main, ce sont des amis qui lisent sans savoir qui c'est ! J'adore ...

Un sacré numéro

Du coup, je m'en donne à coeur joie et je déballe tout ! Quelques likes plus tard, j'en viens à me dire que définitivement, tu devrais avoir mon numéro de téléphone de star le plus vite possible pour participer à ce grand déballage anonyme. Sauf que ... pour cela, il faut que l'on se voit ou que la proximité soit si forte que je le lâche ce numéro. Tiens ... j'en discutais dernièrement et l'on me chatouillait sur le fait que je sois une star puisque j'ai un numéro de téléphone de star. Cet épithète ne trompe que ceux qui le veulent bien : je ne suis pas une star, j'en ai juste le numéro. Et il se mérite parce que je ne le donne pas à tout le monde [disons même que je le donne beaucoup moins que je ne reçois d'autres numéros]. Je suis comme ça, je suis un rétif ... tout en retenue sauf quand je peux me lâcher comme dans "Secret" où, crois-moi, je m'en donne à coeur joie !

Shadow Tto