YUMMY

"T'as passé un bon wikende" me lance-t-on à la cantonade depuis ce matin ? Pour une fois, je réponds sincèrement : OUI !

Il faut dire que je t'ai gâté autant que je l'ai été ... pourtant, j'ai fini la semaine sur les rotules et il a fallu tous les talents de Zolimari pour remédier à tout cela. N'empêche que ... je pourrais presque tenir la semaine à te raconter mon wikende ! En rapide : tshirt pute / hydratation des couilles / Feydeau / Snipering / Michou / Brunch banane / Lambert Wilson. Résultat ? Couché à 2h du mat' vendredi soir, 3h30 samedi soir, 1h20 hier soir ... heureusement que la semaine va me permettre de me reposer [ah oui mais non ... ce n'est pas tout à fait comme ça que c'est prévu !]

Vendredi soir, nous étions ua Théâtre du Palais Royal pour aller voir "Les fiancés de Loches" [non non, oublie tout de suite le jeu de mots qui te vient là ... Patrick Sébastien nous inflige déjà ça trop souvent]. C'est fichtrement sympa et ça dure encore tout l'été. Du Feydeau en opérette, ça le fait puissant et la distribution est impeccable. Quelques places pas chères si tu te débrouilles bien [ce dont je ne doute pas un instant].

Avec un presque mari exhausted, il a bien fallu remonter tout ça pour entamer le samedi presque sur les chapeaux de roues puisque nous avons loupé La Poste [et donc mes shoes], on a eu du mal à trouver un resto pour le déj dans ma belle famille [oui oui, ça arrive maintenant] mais finalement on a trouvé une crêperie.
Après quelques courses, des bisous à la grand-mère de Zolimari et un passage express chez mes parents qui n'étaient pas encore rentrés [oui oui, tu vas tout savoir], nous voila partis pour une soirée de crémaillère anniversaire histoire de conjurer la Fête de la musique ! Bon, Zolimari a tout de même réussi à chanter et comme il était imbibé de marquisette, c'est plus facile ...

C'est surtout que j'étais diablement en forme pour cette soirée où on ne connaissait pas tant de monde que cela mais juste trois personnes croisées sur un précédent déménagement. Et moi, quand j'ai un angle d'attaque, je ne le lâche plus. Bref, on a mis de l'ambiance, ça a flingué dans tous les coins et ça de 18h30 à plus de 2h du mat' [j'en avais mal au crane à la fin]. Comme nous étions avec des féru(e)s de chevaux, on a parlé de trucs que je ne maîtrise pas vraiment mais surtout à un moment, Zolimari a découvert qu'un cheval se branle. Après que je lui eusse expliqué que non le cheval ne se branle pas avec ses fers sinon ce serait une vraie boucherie, on en est venu à parler naturellement de l'hydratation des couilles dudit cheval, de la manipulation des testicules permettant d'apprécier si c'était frais ou chaud, bombé ou pas, rempli ou non ... l'inévitable comparaison avec les mâles humains est venue ... et nous avons disserté largement et abondamment sur l'hydratation des couilles en général [et quand deux gays se lancent dans ces discussions et que l'un des deux est moi ... ça déménage, surtout quand on me motive en surenchérissant]. Ce sont les voisins qui ont du être contents : une belle crémaillère moi je dis !

Résultat, on est rentrés lessivés ! Quelques heures plus tard, rendez-vous pour un brunch avec des chaussons fourrés à la banane et au chocolat. Je te passe bien sur les allusions des deux célib' de l'équipée sur les bananes auxquelles j'ai mis fin en expliquant que non, les bananes au chocolat dans la vie ça existe, faut juste savoir où on met la banane avant. ensuite, M'zelle Galoche a joué avec un magicien, n'a pas trop senti la chaleur passer en elle, a concédé qu'elle le sentait bien, est restée bluffée par les tours de magie mais j'ai fait observer au prestidigitateur que ça manquait de baguette magique pour ces dames ... Un billet au kiwi et la mentalisation de mes dernières vacances plus tard, j'étais plein comme une barrique et hop, à la zonzon pour muscler le cerveau !

Il faut dire que nous avions deux heures avant de nous mettre en route pour rejoindre Mr Jay et sa copine au Théâtre du Châtelet. "The king and I" avec Lambert Wilson était au programme de la soirée. Pour l'occasion, j'avais mis une très jolie tenue que Steppen peut regretter de ne pas avoir vue. Jean normal, tshirt gros avec en gros et en noir avec des lettres capitales "YUMMY!". ajoute à cela mes lunettes de soleil Michou [un "bleu j'te veux" comme on n'en fait plus qu'à Londres, là où je les ai achetées] et hop ... bingo banco ! J'ai eu droit à mon super track maxi cash bonus, Mr Jay m'accueilli avec un "Superbe tshirt pute !". Je te passe les considérations sur le fait que j'allais me le faire arracher samedi prochain pour la gay-pride à laquelle je n'irai évidemment pas et voilà. Sinon, la pièce était très très bien et Lambert vieillit vraiment super bien !

Reconnais en outre que je t'ai gâté ici : un :cu(lt) du samedi de toute beauté et au firmament de l'extrême délicatesse [oui tu aimes les petits chats !!] et hier, les portes de l'Olympe s'ouvrent à toi pour me poser enfin les questions qui ne te brulent pas seulement les lèvres ! J'observe d'ailleurs qu'elle va être fichtrement intéresante cette interview puisque ce ne sont pas les questions les plus coquines qui sont privilégiées, c'est cool !
Oui, tu ne peux pas dire que tout ça manque de sationnel [oui, ce n'est pas vraiment pas sans sationnel, mais bien plus que ça !]. C'est l'été quoi !

Tto, qui trouve qu'il est temps que la saison se termine !