Bah oui ... il faut donner et pour cela, il faut appeler au 110.

C'est cette semaine que les chiffres statistiques de contamination du VIH chez les homosexuels ont été dévoilés et, finalement, le Sidaction tombe plutôt bien. Entre 2011 et 2012, selon l’enquête de l’Institut de veille sanitaire, le nombre de découvertes de séropositivité au VIH a fortement augmenté, à hauteur de 14%, entre 2011 et 2012, alors que les contaminations augmentaient en moyenne de 3% par an entre 2003 et 2011. En 2012, ce sont donc 2.648 Hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes ont découvert leur séropositivité. Cela représente 43% du nombre total de découvertes de séropositivité en France. Parmi cette population, près de la moitié avaient été récemment infectés (47%) et cette proportion a augmenté entre 2011 et 2012 alors qu’elle est restée stable chez les hétérosexuels.

Parmi les personnes infectées sur la dernière période mesurée, 15% avaient moins de 25 ans et 14% avaient 50 ans et plus. Ils étaient très majoritairement, 85%, nés en France. Parmi les régions les plus touchées, on trouve évidemment l’Ile-de-France qui regroupe à elle seule 42% des découvertes de séropositivité, suivie de la région Paca, ainsi que les départements d’Outre Mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique). On ne peut que déplorer que  ce soit en Paca et dans le Languedoc-Roussillon que le nombre de découvertes a augmenté entre 2011 et 2012 mais pas en Ile-de-France ni dans les DOM.

Alors bon ... accumuler les chiffres chaque année mauvais pour rappeler encore une fois que mettre une capote n'est pas grand chose, c'est devenu un classique dont je ne me lasserai jamais quitte à ennuyer celles et ceux qui deviennent refractaires qui, non content de se mettre en danger, mettent aussi en danger celui/celle avec qui ils prennent un peu de plaisir fut-il fugace.

Depuis que tu as commencé à lire ce billet et si tu as regardé la vidéo, il a du s'écouler environ 7 minutes ... depuis le début de ta lecture, une personne a été infectée par le VIH. Le rythme de la croisière mortelle en question fait qu'une personne dévient séropositive toutes les sept minutes. Si cela ne te donne pas envie de faire quelque chose [soit en donnant, soit en te protégeant, soit en faisant les deux], c'est donc que nous ne vivons pas dans le même monde parce que moi, cela m'atteint profondément. Que ceux qui prennent du plaisir bareback avec des pratiques no-safe assumées [ce qui suppose au moins qu'ils soient dépistés ... ce qui n'est hélas pas le cas des trouillards qui se complaisent à vivre encore plus irresponsablement] et revendiquées ne viennent pas plus se plaindre de leur état dans une poignée d'années : je leur ferai la même réponse qu'aux fumeurs en phase terminale de leur cancer du poumon, il est trop tard pour pleurer. En revanche, aujourd'hui, il n'est pas trop tard pour donner.

Tto, qui trouve normal d'appeler le 110 ou de donner ici