JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA

01 décembre

Tous les ans, je sacrifie à l'exercice et je t'avour qu'au bout de la neuvième fois, je pensais peiner à trouver l'accroche pour ne pas radoter et me lancer dans un senpiternel "Faut mettre des capotes sinon tu vas mourir". Pourtant, il n'y a pas 36 facçons de le dire ou d'en parler tant la prévention est un mal nécessaire au regard des chiffres démontrant un certain relachement sur la pratique qui consiste à se protéger.

Dans le porno, seuls quelques studios continuent d'en afficher, la plupart ayant basculé sur le barebacking le plus fou. On ne croise plus une seule vidéo où l'on ne voit pas celui qui pénètre ne pas jouir en enfournant sa semence dans l'orifice de son/sa partenaire. Sur l'échelle de Richter des pratiques contanminantes, on atteint le 350 allègrement !! Alors oui ok, ça excite mais c'est bien pire que la roulette russe !

On ne peut forcer les gens à être intelligents [surtout lorsqu'ils bandent] mais on peut aussi avoir envie de vivre et se rappeler que, même si la recherche fait des progrès, le vaccin ou des protocoles curatifs ne sont pas agendés pour demain. D'ici à ce que l'on y arrive, on va encore perdre des gens, on déplorera encore des disparitions de mecs qu'on amait bien et qui ont choisi un soir de ne pas faire gaffe et sont tombés sur le salaud qui ne s'était pas dépisté ou ne lui avait pas dit qu'il était séropo ... On regrettera aussi cette bonne copine qui se protégeait toujours mais pas ce soir là parce que tu comprends ... Ouais ...

Quand j'ai commencé UNE VIE DE TTO, je me souviens avoir envoyé un paquet de dix capotes à un jeune homme de 17 ans qui m'avait envoyé un mail pour me dire qu'il n'arrivait pas à aller en pharmacie. Je ne pense pas avoir gagné ma place au paradis pour cela mais j'ai eu le sentiment, cette fois ci, d'être utile. Je ne sais pas s'il les a mises mais j'ai tout fait pour qu'il en ait lorsqu'il a voulu coucher avec sa copine.

1042002_RedacSel3_StopSidagay_jpg_0L5Z0IEX

Oui on ne peut pas être derrière tout le monde [et quitte à vouloir l'être, il faut mettre des capotes !!!] et notamment derrière ceux qui ne se dépistent alors qu'ils multiplient les pratiques à risques avec un partenaire dont ils ne sont pas certains du statut sérologique. C'est une question de responsabilité, d'honnêteté et tout simplement d'amour. Bien sur qu'il n'y a pas besoin d'amour pour coucher, mais quitte à le faire, y ajouter les sentiments est toujours un petit plus qui aide à en profiter de façon maximale.

Et que dire de cette étude de l'OMS, qui a publié en début de semaine ce constat alarmant : "2,1 millions d'adolescents, âgés de 10 à 19 ans, vivent avec le VIH, et beaucoup d'entre eux ne reçoivent pas les soins et le soutien nécessaires pour rester en bonne santé et empêcher sa transmission". Depuis 2001, cela représente une augmentation de 33 %.

Oh je sais tu vas encore trouver que je suis bien sentencieux et donneur de leçon mais voila ... j'entends encore des choses qui me font frémir et je me demande si, finalement, on ne devrait pas essayer de faire rentrer l'appel à la prévention dans un autre endroit que la tête ...

Le meilleur petit film qui soit sur la question de la responsabilité demeure le film d'AIDES et sa fabuleuse musique des Rubettes !

Ainsi donc, et c'est valable pour les hétéros comme les homos, se protéger c'est loin d'être ringard, c'est même nécessaire. Que ce soit le 1er décembre ou un autre jour, le tout est de faire en sorte que ... tu y penses.

Tto, qui s'est protégé et est encore là