Dr Love

Salut Doc, je me pose une question un peu con mais voila, tu peux répondre à tout il parait! Lors d'une double pénétration vaginale, une meuf peut elle se retrouver enceinte de "jumeaux", je veux dire d'un bébé de chacun des deux mec à la fois ?

Voila une question intéressante et dont la solution est finalement assez rapide !! Si la question est de savoir si c'est possible, la réponse est oui. Maintenant, cela suppose plusieurs conditions cumulatives. Effectivement, il faut deux garçons, qu'ils jouissent chacun à l'intérieur du vagin et que la femme ait, au moment du rapport, une double ovulation. Pour les deux premiers critères, je reconnais que cela peut arriver plus évidemment que le dernier critère. En effet, la double ovulation est peu fréquente. J'ajoute que les jumeaux en question ne pourront arriver qu'à la seule condition que chaque ovule soit fécondée par du sperme différent,celui de chacun des deux hommes et là, la nature est impitoyable et les chances d'y parvenir nous rapprochent de la séance de laboratoire.

Bonjour.Je me décide depuis le temps: j'ai 21 ans et je voulais savoir s'il y avait une technique pour avoir un pénis en érection quasiment à la verticale près de mon ventre? Aujourdhui, mon sexe est presque à la verticale mais en direction des jambes.  

C'est le propre de nombre de question qui viennent de garçon : leur sexe et la physiologie de celui-ci. cette question diffère en ce qu'elle concerne la direction de l'érection. Autant le dire immédiatement, il n’existe pas de façon de changer la direction de l’érection d’un homme. L’érection et sa physiologie particulièrement est assez différente chez chaque homme et le pénis peut pointer dans toutes les directions, incluant le bas pour le cas qui nous préoccupe. Pointer vers le bas n'est pas synonyme d'absence de rigidité ... Cela est tout à fait normal et il n'y a pas là matière à trouver anormal telle ou telle orientation. L'orientation pénienne dépend, d’une part, de la tension du ligament suspenseur plus ou moins élastique qui détermine l’angle du pénis en érection, et d’autre part, de l’âge de l’homme, puisque l’érection varie avec le vieillissement.

Bonjour ! Comme on parle souvent de trucs gays sur ce site,je fais part à votre docteur love d'un sérieux problème que j'ai avec des obsessions homos, mais je suis hétéro.Je ne dis pas ça pour me convaincre, j'aime les femmes et ce qui me rend heureux c'est l'amour d'une femme.J'ai pas de pb avec les gays non plus.J'ai commencé à avoir ces obsessions lorsque je n'ai pas été capable de maintenir mon érection lorsque je faisais l'amour à ma copine.Depuis ce temps, je pense sans cesse à cela et j'ai fait l'erreur de m'imaginer faire une pipe à un mec et ça m'a grave excité,mais ce n'est pas le même genre d'excitation.On aurait dit qu'il y a une voix en moi qui me pousse à faire cela et lorsque je la satisfais j'ai une sacrée trique, cependant dans mon cœur et dans ma raison je n'ai vraiment pas envie de faire ça.Il parait que cela pourrait du à l'anxiété et au thalamus primitif.Donc?

Pour répondre à cette question qui n'en est pas forcément une mais davantage un témoignage un peu embarassé, je dois d'abord préciser que l'univers des fantasmes possède ses propres lois qui peuvent être concordantes avec l'orientation sexuelle ou parfois ne pas l'être. En effet, il y a de réelles possibilités que vous soyez attiré par la pratique d'une fellation sur un homme mais cela ne fait pas de vous un homosexuel pour autant. La réalité de l'attirance sexuelle envers une personne de son sexe est extrêmement complexe, autant qu'il soit impossible de dire ce qui engendre une préférence érotique pour un sexe plus que pour un autre. Si tout était linéaire et aussi simple que cela, bien des questions seraient évitées. La réalité aussi c'est que la plupart des êtres humains possèdent un mélange d'hétéro et d'homo sexualité à des degrés variables et pouvant changer dans le temps. C'est ce qui est communément admis comme étant l'Echelle de Kinsey graduant entre 0 et 6 le degré d'éhétrosexualité et d'homosexualité de chacun, un 6 correspondant à une homosexualité à 100%.

Cependant, et au délà de ce contexte, il semble que le témoignage rapporté traduise une certaine peur d'être habité d'une part d'homosexualité. Ce genre de peur est très fortement liée à l'image négative de l'homosexualité qui se rencontre dans certaines cultures notamment occidentales ou très empreignées de religion. Il n'y a aucune base scientifique ou même rationnelle à cette vision dépréciative de l'homosexualité. Tout n'est que culturel et le poids d'une normalité dirigiste ayant vocation à stigmatiser les comportements homosexuels s'est récemment traduite dans les débats de société intervenus en France à l'occasion de l'autorisation du mariage de personnes de même sexe. Petit à petit, la société casse ces images bêtes et infondées mais il faut du temps et ce témoignage en est l'illustration ... illustration qui existe aussi chez certains homosexuels qui se considèrent anormaux oiu quiéprouvent une sorte de honte s'agissant de leur sexualité.

Quand bien même, avoir une érection qui autrement naurait pas été là en pensant à une pratique homosexuelle n'est pas non plus qualifiant au point de faire basculer celui qui se considère hétérosexuel en homosexuel. Cette érection suscitée par l'image d'une fellation faite à un homme a tout de même permis de poursuivre la relation hétérosexuelle et c'est bien ce qui compte. Beaucoup d'hommes fantasment sans jamais franchir le pas et cela ne fait pas d'eux des adeptes du fantasme considéré. Souvent, ces fantasmes sont une aide à l'excitation, comme le serait une caresse, une image hétérosexuelle forte ou autres, une forme d'aide positive sans plus.

Dr Love bottom