PPROMO TTO 3En cherchant qui allait illustrer le troisième visuel de ma campagne promo de l'année, je n'ai pas eu à chercher longtemps avant de me dire qu'il fallait forcément que cela tombe sur celle dont tout le monde parle. C'est un choix, c'est mon choix de prendre en tête de pont des gens que tu adorerais dégommer sur un stand de chamboule-tout ou même sur lesquels jouer aux fléchettes serait un véritable plaisir.

Nabila, c'est the TÊTE DE PONT [oui y a pas de féminin pour ça, sinon tu penses bien que j'aurais dit TÊTE DE PONNE] du moment et ton Tto n'adore rien de plus que coller à une actualité aussi brûlante qu'indispensable [et là, on touche plus au fond que l'épave du Titanic]. Voic donc ce qui va traîner tout ce mois sur les réseaux divers et variés, histoire d'assurer un brin de notoriété à ton serviteur qui s'en fout comme de l'an 40.

Parce que, finalement, cette histoire de buzz est, en elle-même, assez hallucinante. Une réplique écrite par la production [toujours inspirée] de l'émission, jouée par une candidate qui est une caricature de mouche à projecteurs aveuglée par un besoin de notoriété et hop ... depuis quinze jours, je me suis rendu compte que tu ne peux pas faire un dîner ou un repas avec des gens d'horizons différents sans te prendre au moins une fois le fameux "Allo ... allo quoi, vous me recevez ?" [et fais gaffe si tu as le malheur de mimer le téléphone avec ton pouce et ton auriculaire, c'est mal ... c'est avec l'index et l'auriculaire qu'il faut le faire sinon tu es grave has-been]. Non mais comment se peut-il que ce micro-truc sans intérêt ait pris autant d'ampleur et de place au point de devenir emblématique d'une période de l'année ! Nan mais allo quoi !!!

En fait, cela m'effraie et le fait d'en parler ainsi contribue à accroître mon effroi puisque cela donne [modestement] encore davantage de résonance à tout cela. Une nana qui n'a rien fait de toute sa vie sauf bouger ses fesses devant une caméra [elle nous sortira son premier porno ou une sex-tape dans 18 mois maximum] devient un symbole en disant "Allo ... non mais allo quoi". Faut-il donc que la société française en soit à ce degré d'essoufflement pour donner autant d'importance à ce qui n'en a pas ? Au surplus, le symbolisme dérivant de tout cela m'effraie au plus haut point lorsqu'on envisage que ladite Nabila mute en exemple de branchitude, elle et l'image de la femme qu'elle trimballe.

Parce que de deux choses l'une, que Jean-Marc Morandini et d'autres tirent la ligne depuis 10 jours sur le décès d'un candidat de Koh-Lanta [jeu télévisé débile sacralisant le dépassement de soi pour rien, jeu que je déteste et auquel je n'ai jamais trouvé le moindre intérêt ... un peu comme 7 souris que l'on laisse s'entretuer pour un micro bout de fromage] et ses conséquences fâcheuses et détestables c'est une chose. Que le CSA s'interroge enfin sur le place de ces émissions à 20h50 voire même à 18h pour celles qui sont diffusées sur NRJ12 et W9 c'est encore une chose. Mais que personne ne s'émeuve plus que ça de l'image épouvantable que véhiculent les programmes low-cost des chaînes NRJ12, NT1, W9 et consorts au sujet de la femme, de l'homosexualité, de l'hyper-masculinité, du physique et au sujet de la culture de l'affrontement que ces programmes ne cessent de favoriser en clashant à tout va, ça c'est un vrai problème.

Que NRJ12 résume les gays à la follasse Benoït qui ferait passer Michel Serault dans "La cage aux folles" pour un Himalaya de virilté, c'est déjà pas possible. Que cette même chaîne continue à marteler émission après émission que les filles potables sont celles qui sont chaudes, celles qui sont refaites des pieds à la tête et tout et tout ... ça interroge pas mal surtout quand on envisage que ces programmes sont principalement regardés par des adolescents [voire même avant] et qu'elles sont programmées pile-poil à cette heure ci comme hasard !!! Et ça, c'est désastreux pour les stéréotypes au point que je ne suis pas mécontent qu'on envisage que des émissions de télé-réalité soient désormais reléguées après 22h [par application, enfin, de la recommandation n°2005-7 du 7 juin 2005, article 1er]. Que ces émission servent à Cyril Hanouna à faire des "Touche pas à mon poste" rigolos où on se demande si cela est vrai ou pas tellement c'est vertigineux ok ... mais le vrai problème, c'est que des gens prennent ça au premier degré et trop peu ont la distance nécessaire pour prendre au second degré ce que les producteurs, faux jetons, clament filmer sciemment ...  Bah oui, tout cela n'est qu'un miroir déformant. Ouais, sauf que certains prennent ça au premier degré et s'imaginent que les homos sont tous des Benoit, que les filles sont des Nabila qui mouillent parce qu'un mec les regarde en voulant qu'elle leur taille une pipe. Bah ouais ... l'avilissement, le clash permanent, l'exacerbation des caractères, la sexualisation de toutes les postures, la vulgarité érigée en art de vivre : voila ce que les Ch'tis, les Anges, Koh-Lanta et autres Secret Story véhiculent.

Ce sont des stigmates d'une déliquescence sociale. Et oui, traite moi de vieux con si cela t'amuse ... le fait est que la France se passionne aujourd'hui pour une pauvre idiote qui finira comme Loana, à faire autant de tentatives de suicide pour exister encore, comme le papillon s'écrase avec obstination devant la source de lumière pour se persuader que non, il ne va pas bientôt mourir.

Tto, en dérangement