Le moins que l'on puisse dire, c'est que j'y reviens avec détermination et opiniâtreté [non non, ce n'était pas le mot imposé du jour]. Oui mais voila, comme il le faut parce que tout le monde n'a visiblement pas encore bien compris, autant radoter pour la bonne cause ...

TU SAIS QUOI

C'est à Yagg [le portail LGBT que lorgne le nouveau patron de Têtu qui en profite pour envisager de dégraisser 40% du personnel dudit Têtu] que l'on doit ce premier film qui s'inscrit dans une campagne plus vaste : celle d'une nouvelle sensibilisation des populations ayant des relations homosexuelles, bisexuelles [mais aussi hétérosexuelles] et plus généralement tout ceux qui doivent être sensibilisés au port du préservatif. Cette campagne, c'est "Tu sais quoi ?" ...

Le pari est de renouveler le discours sur le préservatif et de mobiliser à nouveau la communauté LGBT autour de l'utilisation de celui-ci. Tu comprendras que je m'abstienne d'un billet AMPHIGOURIQUE ... On rappelle que 30% des homos ayant des relations sexuelles fréquentes n'utilisent pas de préservatif aujourd'hui ?
La réponse à un tel état de fait aberrant est certainement à trouver, notamment dans ce que l'on appelle les "protections imaginaires" et c'est en prenant à bras le corps ces protections imaginaires qui rassurent [le mec est clean, on a fait que des trucs safe mais je l'ai sucé, ma copine lesbienne n'est absolument pas concernée par une protection ...] que la campagne est bâtie de façon à construire des films un peu décalés tournés par des metteurs en scène homos, trans, connus ou pas ... Les arrangements avec la nécessité de la protection, ça aide à dormir mais pas forcément à mieux jouir et c'est ce que cette collection de films entend dénoncer ...

«Je ne baise qu'avec des mecs clean»; «Le sida, c'est les vieux»; «Je suis lesbienne, je ne suis pas concernée» sont des films que tu verras dans les prochaines semaines ... déranger les idées reçues sur la prévention, inciter à se poser des questions plus larges ... telle est l'ambition de Yagg en la matière, avec "Prends-moi", le collectif qui sensibilise autour des protections à adopter en la matière.

Y a-t-il urgence ? Bah un peu oui ... D'ici à ce soir, dix gays deviendront séropositifs alors qu'ils ne l'étaient pas ce matin. Les femmes qui ont des relations sexuelles avec des femmes ont 4 fois plus de risque que les femmes hétérosexuelles d'être touchées par des Infections sexuellement transmissibles, dont le SIDA. Si cela ce n'est pas légitimer le message, je ne sais plus ... ce d'autant que ce type d'infection est évitable ! A l'inverse d'autres maladies comme le cancer qui tombe dessus alors qu'on n'y est pas pour grand chose [sauf si l'on a fumé comme un pompier pour le cancer du poumon par exemple], les maladies sexuellement transmissibles sont évitables pour autant que l'on adapte son comportement à une protection efficace. Mais là, évidemment, faut le vouloir ... et finalement vouloir vivre et préserver celui/celle à qui l'on fait l'amour [oui parce que même si on le/la baise, on lui fait l'amour quand même ...].

Tto, qui aime quand tu te protèges

 le mot du premier2AMPHIGOURIQUE : adjectif
1 - Qui a le caractère de l’amphigouri, donc d'une figure de rhétorique qui consiste à écrire un discours ou un texte de manière volontairement burlesque, obscure ou inintelligible.
2 - Qui a le caractère  d'un écrit ou discours dont les phrases, contre l’intention de l’auteur, ne présentent que des idées sans suite et n’ont aucun sens raisonnable.