post-it

S'il y a bien un truc pour lequel je n'ai plus aucun patience, c'est bien la Freebox et les appareils électroniques qui ne fonctionnent pas. Je crois que c'est l'âge qui veut ça et c'est bien dommage parce que c'est à ce genre de détails que je me rends compte que je vieillis [moins que d'autres qui ont soufflé leur bougie cette semaine ... oui oui, les poiscailles vieillissent aussi]. A la maison, pour ce genre de choses qui me mettent désormais en transe, les règles sont très claires : c'est Zolimari qui gère.

Aussi, lundi soir alors que j'ai eu l'audace d'allumer la télé en vue de regarder un programme navrant mais décérébrant compte tenu de mon état d'homme ayant survécu aux conditions neigeuses de la journée, quel ne fut pas mon exaspération profonde et pratiquement insurmontable lorsque les images se figèrent, une mosaïque pixelisée envahit l'espace en me frustrant totalement d'autant que la veille je n'avais pas pu regarder ce que je voulais à raison des mêmes symptômes. Bref, ras le bol ... et là Zolimari a senti que ça allait mal et qu'il devait prendre à bras le corps la situation en vue d'y apporter la nécessaire solution.

Le fait est que je vis avec un garçon outrageusement magnifique, définitivement séduisant, totalement merveilleux et résolument intelligent [et je ne te parle du reste ... ce serait trop long] de sorte qu'il a encore fait la preuve de son aptitude à répondre à mes attentes tandis que j'étais allé boudé devant mon pc, entrain de finaliser une vignette pour le prochain concours que je te prépare ... et, oui : il a trouvé, il a tout réparé, m'a bien préparé en me disant qu'un malheureux fil allait dépasser mais que ce n'était pas grave et m'a même vendu de la HD en veux-tu en voila pour me réconcilier et le rejoindre sur le canapé. Il est trop fort !

Pour la peine ... j'ai décidé aujourd'hui [parce que je suis d'une humeur de chien galeux] que tu allais te prendre un post-it [le premier de l'année il me semble] :

- rendez-vous vendredi pour changer de boulot ... il parait qu'on a un truc à me proposer mais je sens que ça ne va pas être l'extase tout simplement parce que je crois savoir de quel poste il s'agit [l'avantage d'un bon réseau]. Mais le fait est que oui, il ne va pas falloir trop tarder pour que je me pose les bonnes questions ... La Compagnie chérie, c'est un peu pénible en ce moment. Et ça le sera davantage si je n'ai pas de prime dans quelques jours [à la hauteur de mon investissement de ces derniers mois], prime à laquelle je ne crois pas trop mais qui m'achèvera si je suis déçu. Donc, j'ai décidé d'être lourdingue pour négocier mon prochain boulot avec un gros salaire, un staff, un titre et deux trois petits autres avantages ...

- j'suis gros, énorme et même presque pachydermique mais au moins, j'ai fini mes chocolats de Noël [le dernier escargot de bourgogne a été avalé cce matin] ... Donc maintenant, y a plus le choix : faut que je remonte sur la balance [et là, je vais ramasser mes dents] et que je me tienne à un sacré régime ...

- j'aime les twice [si tu es branché sur la même longueur d'ondes que moi, tu comprendras] et même celles qui m'en mettent jusqu'en dessous de l'oeil ... il faut le savoir et prends ça comme une avance sur un jeudi-confession que je ne fais jamais ...

- cette gripaille un peu lourdingue qui ne me quitte pas commence à me bassiner sévèrement

- la refonte de l'habillage d'UNE VIE DE TTO est en marche et sera finalement bien plus fondamentale que le simple toilettage envisagé initialement. Un petit essai la semaine passée, quelques ajouts au fur et à mesure ... je ne t'annonce pas le grand soir : juste une évolution lente mais certaine ... Il se pourrait même que le fond bleu soit concerné ...

- mon voyage de dans quelques mois se précise : les dates ? Du 22 avril au 15 mai ... Et vlan !

- je crois que je ne vais pas pouvoir tenir longtemps sans retourner me faire charcuter chez le dentiste qui va me dire qu'il faut vraiment faire quelque chose pour ces dents de sagesse ... Ouais, j'crois que je suis bon là ...

- c'est curieux comme je trouve pathétique la nature humaine en ce moment ... et tout est sujet à mon courroux de sorte que même un allumage sans suite de Zolimari m'a mis en rogne hier soir [oui, je déteste les gars qui allument pour le plaisir de se rassurer sur le fait qu'ils ont ce pouvoir ... ça m'agace à un point que tu n'imagines pas]. Faut dire qu'hier au boulot, j'ai eu ma dose : on me bassine avec des sourires en coin qui n'ont rien d'innocent, des questions ingénues qui appellent de terribles soupçons, des remarques anodines qui préfigurent des reproches à venir ... La totale jusqu'à mon départ [la dernière remarque ayant précipité ce dernier] ... En gros, faut pas m'faire chier quoi ...

- drame dans ma vie : je converge avec Michael Vendetta ! C'est te dire où j'en suis ... sauf que finalement, il ne fait rien que dire quelque chose que je clame depuis des lustres sinon des années. "Tellement vrai", c'est tellement pas possible. Ici, Vendetta [qui ressemble de plus en plus à rien du tout] a paraphrasé ce que j'explique depuis longtemps : "Tellement vrai" est une émission de débiles pour les débiles.

- et si je me faisais une cure de soldes ? Ouais ... j'sais pas trop ... une dernière démarque et encore ...

- ce soir, je me les coupe [les cheveux] et même que je ne vais pas me raser [non pas pour répondre à une conversation d'hier sur la pilosité des garçons séduisants] ... mais ça n'a rien à voir avec le titre hein.

Tto, du credi