2012, c'est l'année Toulouse ... et force est de constater que cette ville, jadis si paisible nonobstant les hordes d'étudiants ivres morts troublant la quiétude des lieux et déambulant dans les rues naguère charmantes de la ville rose, est aujourd'hui le terreau fertile d'une gangrène terroriste inqualifiable qui ferait tressaillir le sourcil si incliné de Claude Guéant, qui donnerait à Chevènement l'occasion de trouver un terme encore plus inattendu que "sauvageon", qui permettrait à Manuel Valls de venir montrer de quel costume blanc/gris/beige [rayer la mention inutile] bien taillé il se chauffe ... Bref, Toulouse est devenu, à l'occasion des faits divers et de printemps aussi bien que d'été récents, la nouvelle plate-forme du terrorisme bien de chez nous.

Maintenant que je me suis mis à dos toute la région Midi-Pyrénées, on va pouvoir commencer à discuter et tu vas voir, lecteur admirateur, que ma démonstration est aussi implacable qu'une mèche de cheveux d'un Tokio Hotel ! C'est que je sais de quoi je parle : j'en ai connu des toulousains ... ah ça, ils ont le sang chaud et pas seulement des Sanchos [c'est plus bas, en direction de ceux qui pensent ... le Sancho pensa]. Bref, le sujet est connu et pourtant, il m'épate encore.

Dimanche dernier, nous avions, Zolimari et ton serviteur, rendez-vous pour bruncher avec un digne et costaud représentant de la ville rose. Flanqué d'une poiscaille encore bronzée [si si, nonobstant le capuchon que je lui avais trouvé dans le temple de la racaille gay et parisienne qui le fait baver sans ambages], il était prévu que nous brunchâmes et comme les occasions sont rares de disposer de la présence dudit originaire de ce beau pays logé au pied des Pyrénées, on n'allait pas louper ça ! En plus, Mr TBM [oui, c'est encore de lui dont il s'agit ... et ce surnom lui vaut toutes le convoitises ... tu penses] était sacrément motivé !
Certes, Zolimari a décidé 90 minutes avant ledit rendez-vous de changer le lieu choisi par mes soins [il a toujours eu un problème avec la délégation] afin d'opter pour un brunch en terrasse, porte d'Auteuil. L'idée fut excellente, comme toujours ... [comment ça "ça va finir par se voir" ???!!!!???]

Les deux larrons pas en foire mais pas loin quand même sont forcément arrivés en retard alors que nous, nous étions à l'heure [ce qui explique qu'il faisait si chaud ... ledit événement ayant nécessairement provoqué une rupture spatio-temporelle quelque part]. Je ne vais pas te raconter ce brunch en long, en large et en travers ... tu n'avais qu'à être là après tout ! Mais, ledit brunch a donné l'occasion au toulousain de service de s'illustrer à nouveau.

Tandis que nous devisions de choses et d'autres extrêmement importantes au sujet de Régine, Mireille Matthieu, le taux d'invalidité de Chrisbi&Co[mplètement cassé de tous les côtés] ou quel autre sujet me souviendrais-je encore, je me dirige vers le buffet pour aller garnir une jolie assiette de sucreries destinées à me sustanter [devant tout le monde, parfaitement] en guise de dessert. Moi qui avait été si raisonnable auparavant et malgré le fait que j'en étais à mon quatrième restaurant depuis 36 heures [y a des wikendes comme ça], je décide de me faire vaguement plaisir ... comme une sorte de récompense pour tous mes efforts fournis depuis des semaines puisque je n'avais repris que 400g la semaine précédente malgré les agapes réalisées. Bref ... je fais ma petite cuisine de mes envies [tu noteras que l'expression est forte à propos] et je m'en retourne vers notre tablée ensoleillée lorsque j'entends le rire sardonique de Mr TBM qui s'esclafe ! Parfaitement, mon coreligionnaire s'esclafe à gorge déployée [que la gorge hein ...] devant l'abondance de denrées et de biens [ce qui ne nuit pas pourtant, c'est bien connu]. Soucieux de ne laisser aucune prise à une telle intimidation, je m'assieds et là ... il sort son téléphone et se met à photographier mon assiette. La suite, tu la connais ...

Tweet TBM 1Oui, lecteur ... tu es comme moi et je te comprends ... De telles méthodes crypto-communistes bassement staliniennes que l'on n'espérait plus jamais voir tendant à dénoncer au prix d'une mise en cause personnelle et diffamatoire, c'est répugnant. Tu imagines bien que la publication de tels éléments est parfaitement inadmissible et justifierait de toutes les poursuites appropriées et nécessaires afin de faire cesser le trouble.

Cela étant, je ne peux te priver, lecteur au grand coeur, de la vue aussi merveilleuse de mon avant-bras droit [te donnant encore un peu plus une image de moi si fidèle à ce que je suis, admirable et proportionné de façon avantageuse, séduisant même jusque dans l'avant-bras ... mais évite de trop fantasmer à ce sujet, je ne suis pas fisteur] !
Cela étant, parmi les quelques éléments sucrés considérés, je dois te rassurer : tout était très bon et tu noteras la présence de mets parfaitement diététiques ... oui oui, c'est bien du fromage blanc !

Donc ... la méthode terroriste employée pour tenter de discréditer mon régime épatant d'efficacité [Waquete lui-même en ayant été bouche-bée au point qu'il n'a pas trouvé les mots pour en parler, c'est l'évidence] est condamnable mais, tu le sais lecteur, tout se paye un jour !!!
N'empêche que ledit Mr TBM ne s'est pas arrêté là ... il a continué à twitter par la suite et à dégainé la chose suivante ...

Tweet TBM 2

Non content que m'incendier sur ma ligne svelte et avantageusement propice à tous les fantasmes et les envies irrépressibles de sculpter mes proportions harmonieusement généreuses et esthétiques, c'est qu'il m'a attaqué sur mon bronzage au motif, certes, que j'ai eu le cou au soleil pendant presque quatre bonne heures. Tu me connais ... je suis rarement chocolat, je m'oriente souvent plus du côté vanille/fraise me^me si de considérables efforts sont à noter depuis plus d'une dizaine d'années. Bref ... de la pure calomnie, as usual !

Moi, je te le dis lecteur admirateur, il va vraiment falloir mettre un océan entre nous pendant au moins six mois pour qu'il s'en sorte !!! Heureusement que je suis une crème [oui, j'ai trouvé que ce terme permettait de réunir les deux attaques basses et mesquines du sus-nommé ... sus-nommé, voila qui lui plaira, assurément].
N'empêche que je me devais de rétablir un peu la vérité ... diantre !

Tto, qui te conseille de ne jamais écouter ce que Tambour Major raconte à mon sujet ... il est jaloux !!!