29 février

Dans mes projets de quand ma vie ressemblait à quelque chose, j'avais prévu de te faire une blague en t'expliquant que moi, syndicalement parlant, je n'écris que 28 jours en février [ce qui fait que je suis bien embetté une fois tous les 4 ans puisqu'il arrive que février ne compte que 27 jours]. Que donc toussa ... et qu'en conséquence, il ne fallait pas espérer une seule seconde que je fasse une journée supplémentaire sous le prétexte fallacieux que Môssieur le calendrier avait décidé de pondre une journée de plus cette année. Travailler plus, pourquoi pas mais je ne vois pas ce que j'y gagnais de plus.

Ca, c'était avant ... quand ma vie pouvait potentiellement ressembler à quelque chose. Et puis, si tu suis le feuilleton passionnant de ma vie [une sorte de "L'exorciste IX, cette fois, vous allez tous mourir"], tu as compris que le joker de ne pas écrire, je l'ai grillé récemment tout simplement parce que je n'en pouvais plus du tout du tout.

Alors bon ... ce n'est pas parce que je suis aussi désespéré qu'un haïtien se demandant quelle nouvelle catastrophe va encore lui tomber dessus que je vais oublier d'être un brin facétieux ... Et forcément, j'avais décidé de t'écrire ce soir, lecteur ... et tu n'as qu'à voir : j'ai attendu longtemps tout simplement parce que ...
- ma journée a été encore une succession d'événements [non, on ne m'a pas violé dans un coin de la gare Saint Lazare]
- ma soirée a été très reposante et j'ai enfin retrouvé un peu de quiétude grâce à Zolimari [qu'il est trop fort ce garçon quand même]
- je me suis fait plaisir ... avec Zolimari ! 

Ah bah oui, forcément, c'est le billet du 29 février, faut aussi que je te raconte du truc qui marque, de l'essentiel en barre, de l'incontournable puissance 20.000 ! Oui, Zolimari m'a aidé à me faire plein du plaisir !

Après avoir ingurgité mes trois rouleaux de printemps, on a décidé de se pencher sur l'épineux problème de ma terrible condition de pauvre mec désoeuvré à la remorque d'une société qui ne l'aime plus : je suis phone-less ! Et là, ce soir, Zolimari il a dit : "c'en est fini !!!"

Donc, il m'a intimé [j'aime quand il intime ce Zolimari] l'ordre de mettre ma nouvelle carte SIM dans mon vieux téléphone Sony Ericsson que ça faisait trois ans qu'il n'avait pas pris un coup de jus [un peu comme Régine, mais elle, ça fait 30 ans et non, je ne parle pas du botox]. Et puis après, on a cherché, on a regardé ... et on a trouvé un nouveau téléphone top branchouille avec une grosse pomme. Bah oui, Zolimari me l'a dit : "Tu le voulais, donc tu le prends. C'est juste que tu n'avais pas prévu de l'acheter aussi tôt et là les circonstances t'obligent un peu !" 
Tu sais quoi ? Il a raison ...

Heureusement que le 29 février, ce n'est pas tous les ans parce que bon là ... mon banquier va faire la gueule [un peu comme ma chef quand elle va savoir quel chien de ma chienne je lui réserve ... le plan a démarré ce matin, je dis ça, je ne dis rien]. Bref, j'ai furieusement lâché Bouygues Télécom qui me prend décidément trop d'argent. Je suis allé trouver refuge chez Virgin le temps de reprendre quelques esprits, sans engagement aucun. Et puis ... je me suis acheté un gros tout beau tout nouveau tout fashion iTto-Phone pour attiser les convoitises de tous les malfrats du pays qui vont forcément essayer de me le voler !!! Bilan de l'opération ? Je suis content [ce qui n'est pas si souvent en ce moment].

Et ça, ça méritait que je t'en parle ce soir, fut-ce à 23h20, un 29 février ...
Demain, c'est le mois de mars dis donc, ce qui est en soi une bonne nouvelle [même si je préfère les Twix] : Mars, et ça repart ! C'est décidé, avant deux mois, j'aurai trouvé un nouveau boulot ! Ou pas ...

Tto, qui est bien content d'en terminer de ce mois tout pourri