22_12

Dans la maison des Zolimari & Tto [les pacs-men pour les intimes], y a des fois des noeuds qui se forment, des grains de sable qui prennent des proportions délirantes au point de devenir des dunes ...

Je savais que la semaine dernière serait éprouvante : elle ne m'a pas déçu ...

Lui et moi sommes à vif, un peu à cran et surtout en quête de stabilité et de repères. Ah oui je sais, c'est facile à dire et de quoi se plaint-on puisqu'on n'est pas seuls, qu'on est heureux et toussa toussa ... sauf que voila, la vie n'est pas aussi simple que dans un Disney où la vacuité d'un scénario le dispute au manque d'imagination de la bible de personnages. 

Les tensions accumulées et la pression extérieure n'ayant pu être digérée ont abouti à une discussion importante et surtout le fait que je comprenne le degré d'engagement de Zolimari dans notre vie. Ça fait du bien et ça fait peur mais, finalement, à quelques encablures de Noël, voila un bien joli cadeau qui me créé une responsabilité supplémentaire ... celle de le rendre toujours et encore plus heureux.

Tu imagines bien que je ne vais pas détailler le contenu de tout ce que nous nous sommes dit mais j'ai entendu "ma priorité c'est toi, c'est nous" et "je veux que tu puisses t'appuyer sur moi".
Tu me croiras ou pas mais dans le crépuscule de notre chambre, tandis que Zolimari était sur mon flanc gauche, la main caressant mon torse, une larme a coulé sur ma joue ... témoignage évident d'une émotion intense, gage de toucher à l'authentique de nos sentiments respectifs ... de cette idée que nous sommes l'un pour l'autre nécessaires. Oui, une larme a coulé comme pour effacer sur son passage les craintes et les tourments intérieurs qui m'ont rongé depuis quelques semaines. Zolimari a pris une décision courageuse pour moi et pour son couple, c'est ainsi qu'il a motivé sa décision.

Tto, parfois dépassé mais qui a besoin de lui aussi