je_suis_une_victimeS'il y a bien une chose qui est certaine, c'est que ... Loana est grosse ? Benjamin Castaldi n'a pas inventé l'eau tiède ? ChrisbiLife & Co est un fonctionnaire espion à la solde de communistes réactionnaires chargé de faire imploser le système productiviste de l'intérieur avec ses horaires farfelus qui confinent à l'emploi fictif ? Mylène Farmer ne sait pas pleurer autrement que sur scène et conformément à la set-list ? Frédéric François a pris un sacré coup de vieux à nous casser les oreilles en beuglant qu'il nous aime à l'italienne ? ... Non, s'il y a bien une chose qui est certaine, c'est que je suis une victime ! [c'était facile pourtant, c'est marqué en rouge et en gros ... faut que tu ailles voir le noeilliste ...]

Victime des microbes qui, effectivement, sont toujours plus virulents quand ils s'attaquent à moi ... oui, sache-le lecteur : le microbe est hargneux.

Victime de la bêtise des uns et des autres qui me maltraitent par jalousie au sujet de mon corps de rêve, mon esprit si volubile et surtout ma personnalité gouvernée par une évidente modestie [la première de mes qualités].

Victime du mauvais goût ambiant [et encore, cela fait un bail que je n'ai pas déjeuné avec ChrisLifeBi & Co], victime de la ritournelle de Christophe Hondelatte, de Guiseppe ou autre rebut de télé-réalité, victime de la médiocrité ambiante alors que le compte-à-rebours de l'élection a déjà commencé et que l'issue de l'affaire DSK ne changera finalement pas grand chose ... Victime de la Monique du Monop' ... presque.

Je suis une victime de la société de consommation [quel scoop]. Mais là, vraiment !
Je t'explique ...

Hier, je file me sustenter devant tout le monde au Monop' [haut lieu de sustentage devant l'éternel ... surtout quand on envisage quelques spécimens pas forcément si men que cela en plus] ... Résolu plus que jamais à ne pas commettre d'impairs et avoir une conduite diététique exemplaire, je prends des carottes râpées allégées [pas de sauce super grasse ...], je me dis que je vais faire l'impasse sur la dinde ou le surimi pour ce midi, les fruits ne me tentent pas et hop, zou ... je file rejoindre Monique à sa caisse ... sauf que ... un mec passe sur la gauche et s'en va vers le pain et forcément, parce qu'il n'est pas repoussant et vilain [pour le Monop' ce qui permet de relativiser énormément], je tourne la tête. Funeste erreur ...

Funeste en effet parce que, suivant des yeux ce gars qui n'en valait finalement pas la peine, ne voila-t-il pas que mes yeux s'accrochent à la tête de gondole ... et là, que vois-je ... ça !

promo_M_M_sNon non, tu ne rêves pas ... Un fris'bille !!!! Avec deux paquets rien que pour moi ... [euh, à prendre au premier degré cette phrase ... ne va pas me faire avoir des problèmes]. Deux paquets de M&M's et un fris'bille [autrement appelé Freesbee par le commun des mortels]. Et là forcément, c'est à ce moment précis qu'il est impossible de conclure autre chose que "je suis une victime". Je ne parle pas de chocolat ... ni de cacahuète.

En effet, lecteur de mon coeur, je suis une victime de la société de consommation parce qu'il suffit qu'il y ait un objet vaguement publicitaire pour que je perde mon sens commun [un peu comme si j'avais été Directeur Général du FMI et qu'un jupon ne passe pas très loin ... tout pareil, sauf que moi, je n'en mets pas sur le col]. A ce moment précis : je n'ai plus les moyens de résister [un peu comme si le Jean-Marc Barr du "Grand Bleu" m'annonçait là d'un coup que je peux lui faire ce que je veux ... ça marche aussi avec Stéphane Rideau quel que soit le film].

freesbeeAh ça ... tu peux être consterné ... tu ne le seras jamais autant que moi. Et tout ça pour quoi ? Un fris'bille ! Cela étant, je dois bien l'admettre : ce fris'bille est totalement génialement super cool ... et je crois que je l'ai bien choisi ... Sauf que cela me remet en face d'une faiblesse grande comme la faille de San Andréas ... Je suis incapable de résister à ça ...

Zolimari, au début de nous, m'avait offert un énoooooorme crayon de chez Levitra [concurrent de Viagra] ... il n'en revient toujours pas de m'avoir fait autant plaisir : j'adore. L'année dernière, pour mon niversaire, j'ai eu une trousse de toilette et une serviette CANAL+ ... pareil ... Ne me demande pas pourquoi.

Mais est-ce que j'avais besoin d'un fris'bille bien jaune comme ça ? Est ce que je vais m'en servir ? Bien sur que non ... tout comme je n'avais pas besoin de l'énorme gros 5 servant de table en plexi qui était celle du journal télévisé de LA CINQ et dont j'ai failli remporter l'enchère jusqu'à me dire [au dernier moment] "Mais où est ce que je vais la mettre ???" ... J'te dis : c'est pathologique [mais presque ... et puis moi et la logique tu sais ...].

Donc bon, maintenant, tu le sais : pour me faire plaisir, une casquette à l'éfigie d'une radio, un stylo d'une télé, un t-shirt d'une marque super tendance hypra publicitaire, une boite d'allumette d'un grand hôtel, une clé usb d'un site sur lequel je traîne, une capote logotypée ou encore n'importe quoi [pourvu que ce soit publicitaire et vaguement original] ... moi, je suis aux anges. Je ne te raconte juste pas la tête de Zolimari hier soir quand je suis revenu avec mon fris'bille ... "Au moins, le M&M's est sympa dessus ..."

Tto, pour lequel cela ne s'arrange pas vraiment