En ces périodes compliquées au pouvoir d’achat fluctuant selon les délires et renoncements de Naboléon, l’augmentation du prix du litre d’essence ne va pas arranger ton moral déjà chancelant. Heureusement, ton Tto est là pour te changer les idées tout en te parlant d’augmentation. Ah bon, t’interroges-tu non sans perplexité ? Et comment diable mon Tto préféré que j’adore lire tous les jours et pour lequel je me prostituerais s’il le fallait [mettons-nous d’accord sur mon pourcentage avant que tu ne te lances dans de telles entreprises] va-t-il réussir à me parler d’augmentation de façon à m’intéresser voire me distraire alors que ce simple mot provoque en moi une déprime comparable à celle que l’on peut éprouver en lisant que Cindy Sander a sorti un nouveau single lundi dernier ? Oui, je l’admets, la question est bien longue et c’est le signe d’une inflation galopante de mes mots, lesquels ne coûtent finalement pas grand-chose et n’affectent pas les bourses de mes lecteurs [je parle naturellement de ton compte en banque]

Parlons donc d’augmentation … et si nous parlions plutôt d’augmentation de taille … d’agrandissement donc. Qu’est ce qui grandit ? Ahhh, je te vois venir … tu vas encore penser que je vais me concentrer sur le point névralgique de toute réflexion masculine dominée par un surcroit de testostérone tendant à considérer que le centre du monde serait une verge gonflée par l’envie irrépressible consistant à soulager une enflure dudit membre lequel aurait des velléités de pointer droit devant et donc exciter l’œil d’une victime consentante à l’âme charitable qui envisagerait d’aider le sujet considéré à se soulager.
Ah oui mais non … je te rappelle que tu lis ici des lignes réservées à un public familial, destinées au plus grand nombre … grand nombre justement ! Tout le monde est concerné par ce qui suit et en matière de croissance (voire d’excroissance) de ce qui compose ton corps admirable, il est des choses sur lesquelles j’entends revenir.

Qu’est ce qui pousse, qui grandit donc dans ton corps ? D’emblée et parce que ton intelligence est fulgurante, tu vas me dire tes poils, tes ongles et tes cheveux. A l’instar des plumes et des écailles des animaux, ils poussent tout au long de ta vie. Mais savais-tu que dès que ton cœur s’arrêtera de battre, cela sera terminé parce que les follicules qui les composent ont besoin de sang pour être approvisionnés. Bah non, tu ne savais pas mais maintenant oui.

Tout grandit donc ? Funeste erreur et raccourci périlleux que celui de cette conclusion hâtive : L’œil est le seul organe du corps humain qui a sa taille adulte dès la naissance. Curieux non ? Regarde bien le prochain nouveau-né que tu croiseras et n’hésite pas à prendre les mesures : 30 ans plus tard, rien n’aura changé ! Si l’œil est donc le seul, c’est dire que les autres changent …

Quid du nez et de tes oreilles ? Contrairement à ce que tu peux penser, ton nez grandit [c’est dire si tu deviens menteur] et tes oreilles aussi [sans pour autant que tu entendes mieux avec l’âge].

Evidemment, tes pieds et tes mains grandissent avec l’âge pour arriver à leur taille adulte vers 15 ans pour les nanazes et 20 ans pour les garçons.

Et ton cœur dans tout ça ? J’entends déjà les médecins et les étudiants en médecine se ruer dans leurs grimoires pour nous en mettre plein la vue de leur savoir incommensurable … 7 années d’études [pour les plus chanceux], ça esquinte … Avec le temps, ton cœur va-t-il changer, grossir, augmenter de taille à mesure que tu accumules les conquêtes [et pas seulement celles d’un soir, entendons-nous bien] ? Ton cœur pèse entre 300 et 350 grammes. Evidemment, le cœur d’un enfant n’a pas la taille de celui d’un adulte dont les dimensions ne varient plus une fois la taille dudit adulte atteinte. Il faut néanmoins que tu saches que les hommes ont le cœur un peu plus lourd que les femmes … parce qu’ils sont plus sensibles, plus sympas, moins maquillés, qu’ils conduisent mieux, parce qu’on ne peut pas renier 2.000 ans d’histoire et de progrès et surtout … parce que c’est comme ça !

Sinon, les seins aussi grandissent … Mais, et le … bambou magique alors ? Y a-t-il des chances d’espérer gagner quelques centimètres au cours de l’existence ?

L’énorme sexe vigoureux et pénétrant d’un garçon atteint sa taille définitive lorsque son propriétaire [qui lui donne fréquemment un petit surnom] atteint l’âge de 18 ans et mesure de 4 à 12 centimètres au repos. Pas moyen d’espérer grappiller quelques centimètres pour jouer les Roccos ou autres anacondas du caleçon. C’est un fait acquis : le sexe en érection d’un homme ne varie plus passé la fin de sa puberté. Évidemment, mon Docteur Love t’expliquera que sa taille peut varier en fonction de l’excitation à laquelle il est sujet mais cela ne fera pas gagner les 2,3 cm qui te manquent pour expliquer à ton cousin qu’il a une petite bite. D’après une étude parue en 2008, il semble que les français auraient les gourdins les plus longs de l’Union Européenne. C’est pas un scoop … mais c’est toujours bon de le rappeler.

Tto, qui n'a jamais confondu fellation et inflation [ça ... jamais hi hi hi]