1ERE_FOISHier, c'était Noël non ? Bon bah, je décide qu'il est encore temps de te raconter un petit conte, qui m'est arrivé cette année, il y a quelques jours ... une poignée de semaines tout au plus.

Un soir, je rentre chez moi et je note que le facteur a déposé un avis de retrait de colis ... Tiens, me dis-je ... qu'est ce que j'ai encore commandé ??? Après un rapide flash-back de tout ce que j'ai dans la tête, je me dis qu'ils sont bigrement rapides à La Poste pour être arrivés à me livrer le lendemain d'une commande passée ... la veille [c'est bien, tu suis ... nonobstant les repas de famille interminables ...]. Comme je ne suis pas naïf, j'évacue tout de suite cette hypothèse tellement farfelue que je me demande bien encore ce qui m'a pris d'envisager un truc pareil ! Non mais attends ...

N'empêche ... ça m'intrigue ça. Qu'est ce que c'est que ce colis ??? C'eût été une lettre recommandée, je me serais encore dit que les Impôts voulaient ma peau, que ma banque s'était enfin décidée à me couper les vivres, qu'un ami qui me veut du bien m'aurait à nouveau envoyé des menaces de mort ou je ne sais quelle nouvelle amabilité. Mais là, non ... c'est un colis. Je contrôle avec le numéro du colis ... C'est clair : c'est un colis !

Comme je suis un garçon extrêmement occupé, je peine tout ce que je peux pour trouver le temps de me rendre à La Poste. Je laisse clairement passer une semaine faute de me lever trop tard pour que cela coïncide avec les horaires ... Je ne suis finalement pas si inquiet que cela ... J'ai quand même 15 jours !!!

Quelques jours plus tard, je reçois un mail vaguement subtil d'un de mes lecteurs les plus assidus et qui a commencé à suivre mes aventures cette année. Il me demande si je vais bien et si ... je n'ai pas un truc à aller chercher à La Poste. Comme je suis joueur, je lui réponds que non, que je ne vois pas bien de quoi il parle ... Il panique forcément, me demande si j'habite bien là où il pense que j'habite. Je ne réponds évidemment pas [faut pas déconner quand même, j'suis une star tendance diva les gars !] mais je commence à comprendre le cheminement de la machination et j'identifie clairement et à la rapidité d'un TGV qui roulerait en l'absence de neige qui est la balance, qui est la planche toute pourrite qui a osé balancer des infos confidentielles [oui, à côté, le code de sécurité nucléaire, c'est peau de zob ... d'ailleurs, je te le donne : 457 GH7 256 FFZA ... voila, tu vois, c'était fastoche]. Chaque chose en son temps ... réglons d'abord la panique de ce lecteur qui m'envoie des colis ...

Comme il angoisse et que je l'aime beaucoup, je suis joueur mais pas cruel donc j'en finis de ses angoisses pour lui dire que je me rendrai retirer ce qu'il m'a envoyé dans les deux jours [sauf que je n'avais pas prévu qu'il allait neiger grave de chez méchant]. Bref, il y a deux semaines, je suis donc parti plus tôt du boulot et je suis allé à La Poste. Faut te dire que mon facteur n'est pas très doué puisqu'il a encore marqué n'importe quoi de sorte que personne ne retrouvait mon colis. As usual ...

Je rentre dans ma voiture avec ce colis. Je le tâte ... je me demande bien ce que c'est ... C'est presque mou mais pas tant que ça. Un cadre photo ? Comme on était dans la phase finale de participation du concours du LECTEUR DE L'HIVER, j'envisage une seconde qu'il a choisi de participer en m'envoyant une photo de lui, une panoplie de Céline Dion et Lara Fabian, un string en zinc avec "BOTTOM UP" inscrit en lettres jaunes à paillettes derrière, ... tu n'imagines pas ce qui me passe par la tête à ce moment là. Et puis ... j'ouvre !

Je découvre un bien joli cadeau accompagné d'une lettre dans laquelle mon filleul de blog me dit tout un tas de gentilles choses, me confirme que j'ai échappé à une photo de lui tout nu et me dit à nouveau ce qu'il m'a déjà dit : qu'il adore ce que je suis, ce que j'écris.
Oui bon ... faut pas m'envoyer des cadeaux pour autant ... Moi, je le fais aussi parce que ça me plaît !!!

En rentrant, j'en parle avec mon Zolimari qui me dit qu'il est assez surpris quand même ... qu'il trouve ça dingue mais qu'il trouve ça bien aussi parce que ça témoigne d'un geste amical et de sympathie assez dénué d'ambiguïtés.
Quelques minutes après être arrivé, je prends ma plus belle plume électronique et j'envoie à mon filleul, dans un mail intitulé "Scrogneugneu", les mots suivants :

Bon ... Je reviens de La Poste tout pile et je viens d'ouvrir ce que tu m'as envoyé (difficile de leur faire croire que j'habite là où tu l'as envoyé ... m'enfin).

Alors bon, je suis partagé entre deux sentiments pas si contradictoires en fait.
Déjà, il faut que je te botte les fesses parce que c'est pas bien du tout ça! Mais ça va pas !!! Mais qu'est ce qu'il te prend dans ta tête de lecteur maintenant devenu aussi blogueur ???? Ah non, je ne suis pas content du tout du tout. Et comme tu me lis tous les jours, tu le sais bien que je n'aime pas recevoir des cadeaux ...

Bon maintenant, sur la route du retour, j'ai réfléchi et je me dis que j'en ai de la chance d'avoir un filleul comme toi et accessoirement un gentil lecteur comme toi.

Zolimari et moi te remercions beaucoup. Je suis très touché de ton geste en tout cas et même carrément gêné. Bah oui, sous mes airs de gros (enfin un peu plus maigre) dur sans cœur purulent de parisianisme et de snobisme, je suis un garçon émotif et sensible.

Ça nous donnera l'occasion de venir partager une assiette avec toi quand tu seras dans les parages et qu'on sera là. Mais franchement, faut pas me faire des trucs comme ça, à mon âge (hi hi hi, tu n'es plus jeune que 6 jours par rapport à moi, rappelons-lerappelons-le) ...

Donc pour la peine, tu vas y avoir droit toi aussi ... Tu peux commencer à angoisser ;)) et tu me connais : je suis très joueur !!

Je t'embrasse fort (même si tu piques) et à tour bientôt jeune homme dont je suis très content d'avoir fait la connaissance virtuelle et très fier d'être le parrain bloguant.

C'est la première fois que ça m'arrive un truc comme ça. L'Autre Fred, je le connais que par échanges épistolaires mais j'ai l'impression de le connaître davantage. Voila un garçon sain dégoulinant de gentillesse [oui, ça d'ailleurs, va falloir que ça change parce que j'ai l'impression que cela ne lui profite pas toujours]. Je lui ai fait une promesse : il fera la connaissance de son parrain en 2011. Je n'ai qu'une parole ... A ce titre, il peut commencer à trembler de tous ses membres [s'agissant de l'un d'entre eux, voila qui lui fera du bien en plus ...] parce que j'ai plus d'une astuce dans ma besace pour lui rendre la pareille. Et pas question d'entendre déjà les "Ah oui mais moi non ..." ou autres conneries du genre, c'est qui le patron hein ? Bon bah voila ... Pour commencer, je t'annonce que je commencerai l'année 2011 chez lui, ici. Si ce n'est pas le meilleur signe que l'année va commencer sous d'excellents auspices, je n'y connais plus rien ...

Je t'ai déjà dit que dans cette aventure d'UNE VIE DE TTO, ce qui comptait beaucoup pour moi c'étaient mes lecteurs ? En voila encore l'illustration. Sans cela, je n'aurai pas fait la connaissance de garçons qui comptent énormément pour moi ...

Tto, gâté