Au coeur d'un wikende épuisant où j'ai beaucoup bandé [mes muscles, évidemment !], je me suis surpris à me faire une réflexion dont la profondeur égale celle que j'avais fait en ouverture de ce blog il y a ... fort longtemps.

A l'époque, j'avais considéré, un midi, Félicie et en la regardant je m'étais fait la réflexion que ce qui séparait l'homme du chat c'est bien que le chat pouvait mettre sa queue dans son oreille. [oui je sais ... c'est pas glorieux]

Dimanche matin, donc ... je regardais ça :

pub_renova2Euh nan ... ça, c'est une pub pour du papier toilette !!! J'te jure ... Moi et la technique, ça fait pas 2 hein [ce qui explique mon silence d'hier d'ailleurs ... m'enfin bref] ... Je disais donc ... je regardais ça !

papier_toilette2

Et là, tu te dis ... wahoo ... il en a une vie de merde le Tto à scruter du PQ le dimanche matin ... [je reconnais ton sens de la formule ... mais te ferais-je observer, le mien est bien plus fort ... tu vas voir].

Ce n'est pas tant l'objet en lui-même qui m'a fascsiné mais son sens de déroulement. En gros ... tu déroules par devant ou par derrière [tu vois, je te l'avais dit ... j'suis un king] ! Finalement, cela presque aussi révélateur que porter à droite ou à gauche, mettre des slips ou des caleçons, etc ... Ben moi, je déroule par derrière [aucun commentaire ne sera toléré sur cette phrasounette]. Je t'explique : machinalement, je ne laisse pas pendre la feuille devant le rouleau mais derrière. C'est con mais c'est un élément important qui méritait à lui seul quelques feuilles euh ... tout un billet du lundi ...

black_pqLa vacuité de mon propos ne serait pas totale si je n'écrivais pas quelques lignes sur un sublime rouleau de papier toilette : un noir ! Y en a du violet, du azur, du vert, de l'orange et du rouge, certes ... mais du noir, ça pète nan ? [bon là, faut que j'arrête ...] Tu sais quoi, j'viens de m'en commander 6 rouleaux ...

Tto, qui n'a qu'une vie et c'est bien dommage