Je prends des risques inconsidérés pour toi, lecteur qui vaut bien que je provoque quelque fureur ... La fureur ? Oui, celle de Gigi dont je vais te parler, en long [oui parce que en haut, ça va aller vite], en large [ah oui, ça ...] et en travers [comme sa tête le matin].

Tu n'ignores pas que Gigi était de la partie pendant ces dernières vacances et comme d'hab', cela a été du grand n'importe quoi ... à la hauteur de ce qu'il est permis d'attendre d'une calamité pareille ... Je l'entends déjà me traiter de raclure fétide, de connard, de salaud et autres amabilités ! Qu'importe ... Tout le monde a le droit de rire après tout !

Parce que bon ... autant te le dire, avec Gigi tu rigoles et pas seulement d'elle, de ses tenues, des absurdités qu'il lui arrive de débiter, de ses plantades totales au rami ... Donc je pourrais en raconter des trucs sans omettre les trucs dont je suis un peu moins fier cette année [oui bon, je lui ai cramé un peu la joue ... voila ... mais bon ... enfin tout s'explique et s'arrange, donc ça va]. Bref, Gigi, c'est tout un poème ...

Déjà, elle devait arriver le samedi ... oui mais bon, c'est une working-girl [t'en connais des overbooked working-girls qui arrivent au boulot à 11h12 avec la marque de l'oreiller ? Ben moi ... oui], et tu comprends, plein de soucis avec ces projets avec tous ces petits africains ... alors comme c'est la grosse merdouille ... ben peut-être lundi ... et puis non, la veille finalement, elle vient quand même le samedi non sans omettre d'asperger son pc portable [dont j'avais un peu besoin] d'une vinasse bien odorante qui a rendu ledit pc totalement inutilisable [parce qu'il ne marchait plus] jusqu'à la veille de son départ ! Pfff ...

Bref, elle arrive tendue comme un string [qu'elle ne met pas toujours], je la récupère à la gare et hop, c'est parti ... et premier soir, elle se croit obligée de lancer la guerre en me tartinant la tronche avec la crème d'un merveilleux Paris-Brest ... Donc, vengeance ! Tartinage de la Gigi mais dans les cheveux, moi !

La suite ? Ben ... comme c'est une mémère, elle a eu froid, elle nous a gratifié d'un sublime maillot de bain de lumière que Cindy Sanders a du dessiner tellement il émane de ce truc une simplicité et une discrétion remarquables !
Elle m'a arrosé, je l'ai inondée ... j'ai loupé mon attentat à la bassine d'eau [p'tain, j'suis super énervé de ça ...], elle a eu une telle flemme qu'elle n'est même pas venue une fois faire du vélo [pas comme d'autres], elle a roté [beaucoup], elle a bu [comme moi ... donc je ne dis rien], on a lu plein de pipoleries, elle a enfin appris à faire un gratin dauphinois, elle a conduit la totomobile [j'adore la photo], elle m'a fait pleurer de rire à 3h du mat' quand je l'ai entendue piquer sa crise contre les mouches et moustiques qui ont infesté sa chambre [enfin "chambre" ... une antre où ça sentait fort la femelle et les clopes !], elle a perdu toutes les parties de yam, elle nous a porté la poisse pour le temps, elle s'est baignée dans la piscine pour les petits, elle a fait réchauffer son café 45 fois dans la même journée, elle m'a appelé au secours un nombre incalculable de fois pour l'aider à finir ses mots fléchés force 1 [oui ben voila ... elle fait de l'humanitaire d'un autre côté donc ...] ... Bref, ce fut Gigesque ...

On a discuté aussi ... de tout [même de Cali et Christophe Maé, c'est dire], de rien [ben voila, de Christophe Maé], de moi [ah la famille, mon frère, ma vie ... un sujet passionnant], d'elle [j'adoooore] et puis tout le reste ... On a Futuroscopé ... et je crois que nous avons passé en core une fois de bons moments ... C'est ça que j'aime bien avec Gigi, c'est qu'on passe toujours de bons moments [surtout le matin, vu qu'elle se lève vers 12h15, la tête dans le cul avec la tronche d'un raton laveur cocaïnomane sous extas ... trop drole] et y a toujours des choses à raconter ...

Et puis Gigi m'a donné une nouvelle expression ... Ah la la, qu'est ce qu'on rigole avec les "En vous remerciant" prononcés à la Karine Viard dans "Paris" [le dernier Klapich] ... Tu ne vois pas ? Ben écoute, va dans la première boulangerie et attend que la boulangère te rende ta monnaie et écoute bien la façon dont elle t'envoie chier en te servant un "En vous remerciant" bien senti ! Ben voila ... Et ben, ça fait un effet boeuf !
Ajoute à cela mon expression 2008 ... Yahoooooooooooo ... à se tordre de rire ...

Sinon ? Ben sinon, j'ai pas pu m'empecher de faire un cadeau à Gigi [mais elle n'est pas encore au courant ... enfin, si, presque] ... Je me suis dit ... Gigi est une star, Gigi merite ce dont elle rêve ... un numéro spécial de Voici spécialement consacré à elle ! Alors bon ... j'ai pris les photos des vacances et je lui ai fait un numéro de Voici rien qu'à elle, avec tout plein de jolies infos bien grasses ... de la bonne presse de caniveau ! Evidemment, elle va être furax et c'est précisément là que je m'expose à m'en prendre plein les gencives ... mais bon, faut bien que je venge la pauvre caissière qui a fait tomber sa bouteille de Keuka-Keula et qu'elle a méprisé en jouant sa connasse parisienne : elle lui a soutenu que maintenant il y aurait moins de bulles et donc qu'elle allait en chercher une autre ! Non, vraiment, elle est odieuse ... mais c'est Gigi !

Tu veux voir la couverture du Voici ? Heukay ... mais je te previens ... c'est dour, c'est tré tré dour ...

01

On repart quand Gigi ou plutôt G.I [prononce "Gi Aïe", son nouveau surnom que je lui ai trouvé] ?

Tto, qui aime bien châtie bien